Bélier

AriesBienvenue. Je suis heureux de vous accueillir au début de notre cours sur l’Astrologie Gnostique. Pour commencer, il est toujours utile de comprendre le contexte de nos études. Comme vous le savez, nous allons discuter de la science de la Gnose, et comme beaucoup d’entre vous le sait, ce terme Gnose est Grec et se réfère à la connaissance. Il est la racine de beaucoup de mots que nous utilisons communement, dans un langage courant, comme « diagnostic ».

Le terme Gnose ne se réfère pas à une forme intellectuelle simple de connaissances ou un type de connaissance culturelle traditionnellement héritée, mais il se réfère à une forme de connaissance perceptible, expérimentale, quelque chose d’individuelle, unique. La Gnose réelle n’est pas théorique: elle est notre propre expérience, elle est notre propre réalité, elle est la vérité.

Nous avons tous la Gnose à un certain niveau, dans une certaine mesure, parce que nous avons un certain degré de conscience, et en vérité, la Gnose est la science de la Conscience. Pour comprendre ce que la Gnose est, nous devons reconnaître ce qu’est la conscience, et travailler avec la science de la Gnose c’est travailler avec notre propre conscience.

D’un autre point de vue, nous pouvons dire qu’il y a deux doctrines qui existent dans le monde: la doctrine de l’œil et la doctrine du cœur.

La doctrine de l’œil, liée à l’œil physique, est cette collection de théories, collection d’idées, c’est toutes les croyances et les traditions, toutes les interprétations diverses de la connaissance spirituelle. Et comme vous le savez en tant qu’enquêteur de la spiritualité, les théories sont aussi variées que les êtres humains eux-mêmes et une théorie va contredire une autre, et il est difficile de trouver une vérité.

Mais dans la Doctrine du Cœur, nous trouvons la connaissance expérimentale, la doctrine de la Gnose, la doctrine que l’on saisit par notre propre effort. Ce type de doctrine, la doctrine du cœur, n’est pas une culture, elle ne se trouve pas dans un livre, elle ne se trouve dans aucune école, ni dans aucune religion. La doctrine du cœur existe en vous-même, à l’intérieur de votre propre cœur. Demeurant dans les profondeurs de votre cœur se trouve une flamme spirituelle, une étincelle, qui dans les traditions occidentales est appelé Atom Nous. Il est appelé un « atome » en raison de sa taille relative, non pas parce qu’il est un atome physique. L’Atom Nous est une sorte d’architecte, une sorte d’intelligence qui réside dans le cœur de chaque humanoïde, et c’est à partir de cet atome dans le cœur que la Doctrine du Cœur peut être découverte et apprise.

Lorsque nous abordons l’étude de la Gnose, nous devons garder à l’esprit que si nous nous limitons à une simple analyse théorique nous ne pourrons jamais la saisir, nous ne pourrons jamais la trouver. Nous allons seulement trouver la complication et la contradiction, parce que les théories contredisent toujours les autres théories, et dans cette formation physique que les gens appellent « Gnose » il y a des contradictions, mais ces contradictions sont des questions d’apparences: ce sont des questions qui doivent être comprises dans la Conscience. Et la raison derrière cela est que la Doctrine du Coeur – ou vraie Gnose – est individualisée comme le Christ devient individualisé, comme le Krestos, cette intelligence divine, devient individualisée, et cette individualisation des connaissances s’applique au niveau de cet aspirant, de cet initié. Ce qui est approprié et bon pour un aspirant ou un initié à un certain niveau doit être abandonné par un autre à un niveau supérieur. Par conséquent, celui qui limite son étude à l’intellect percevra deux instructions contradictoires qui s’appliquent à deux niveaux différents de développement, et ils vont entrer en conflit. La synthèse ou la réponse à cette question est de découvrir la Gnose à l’intérieur de soi-même, pour soi-même.

La Gnose demande exactement ce que le Bouddha a enseigné:

    Comme le sage test l’or en le brûlant, en le coupant et en le frottant, ainsi, Bhikshus, devriez-vous accepter mes mots – après les avoir tester, et non pas seulement par respect.

Vous devez vivre ces enseignements, vous devez les appliquer à chaque instant de votre éxistence.

Nous pouvons dire que la Gnose, cette Doctrine du Cœur, est orientée vers l’expansion de notre auto-connaissance. Se « connaître soi-même » c’est rassembler la Gnose de la vérité de la vie et la mort de la réalité. Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère; le fait est que la mort attend chacun de nous. Personne ne sait quand le moment de notre mort arrivera; cela pourrait être aujourd’hui, cela pourrait être dans les quelques prochaines heures, et cette compréhension, cette reconnaissance, est importante car elle fournit une base pour nous permettre de gérer notre attention, de gérer notre volonté, de ne pas être distrait. Certaines traditions de l’Ouest ont cette expression « Memento Morte », « Rappelez-vous de la Mort ». Le but derrière cela est de toujours être conscient du moment présent, et quand nous sommes conscients et présent et attentif de nous-mêmes, nous sommes debout dans la porte de la Gnose.

La Gnose en tant que Science et en tant qu’art n’existe pas dans le passé, ni dans le futur. La seule façon d’entrer dans la Gnose ou connaissance expérimentale, c’est dans le moment présent, et pour ce faire, acquérir cela, exige de la discipline, elle exige un effort, mais le plus important de tout c’est qu’il faut de la conscience, être conscient, être attentif, être au courant.

Ceci fait référence à l’un des enseignements fondamentaux de cette Doctrine du Cœur, qui dit qu’il y a deux lignes qui existent dans la vie. Il y a la ligne horizontale qui se déplace de la naissance à toutes les expériences que nous pouvons avoir dans la vie, à la mort. Cette ligne se déplace régulièrement en conformité avec notre Karma, conformément à nos valeurs karmiques, positives et négatives, qui sont à l’intérieur de nous. La plupart de l’humanité reste sur cette ligne dans l’ignorance, dans la confusion, dans les ténèbres, et c’est parce qu’il y a en réalité quatre niveaux, grosso modo, aux capacités de la conscience humaine.

Si vous pouvez imaginer un bâtiment qui de quatre étages, la plupart des êtres humains (ce que nous appelons « êtres humains ») vivent l’intégralité de leur temps dans un corps physique sur les deux étages inférieurs et n’ont aucune idée des deux autres.

Le premier niveau, le niveau le plus bas, est ce que nous appelons communément « sommeil », mais dans ce cas, nous dirions que ceci se rapporte réellement au sommeil du corps physique. Et cet état c’est quand nous avons besoin de se reposer et nous nous couchons; le corps physique va dormir et la Conscience quitte le corps physique et nous commençons à rêver. Dans notre propre expérience en tant que personne physique, en tant qu’entité humanoïde, quelle est notre propre expérience du rêve? Ceci est un facteur clé d’une grande importance dans votre vie, car il indique vos propres capacités conscientes. La plupart des gens ne se souviennent pas de leurs rêves ou s’ils le font, les rêves sont très vagues ou sporadiques et ceux dont ils se souviennent sont obscures, incohérents, et c’est parce que la conscience est faible, conditionnée, prise au piège.

Le deuxième état de conscience est ce que nous appelons l’ « état de veille » et c’est quand notre corps physique est actif, se déplace, fait des choses, mais, selon la Doctrine du Cœur, selon la Gnose, c’est réellement juste un autre niveau de sommeil. Et tous les grands maîtres et prophètes, enseignants l’ont dit. Jésus a souligné à plusieurs reprises que nous sommes endormis, tout comme Bouddha, tout comme Moïse, Quetzlcoatl l’ont fait. Tous ces grands maîtres nous indiquent que notre conscience est endormie. Nous pensons que nous sommes éveillés et c’est cela le problème. Nous croyons que nous sommes éveillés parce que nous percevons et agissons et nous pensons que cela équivaut à être éveillé, mais cela n’est pas.

Les Quatre États de Conscience

Les 4 états de conscience
Une conscience éveillée est quelque chose de distinct, quelque chose de différent. La conscience elle-même est la capacité à percevoir. Elle est la perception, mais pas la perception limitée par les cinq sens. La conscience peut percevoir plus que la dimension physique, qui est ce que nous correspondons à ce deuxième niveau de conscience.

Beaucoup de gens ont des expériences de devenir très conscient et très éveillé dans un rêve, quand le corps physique est endormi. Ceci est tellement banal qu’il ne peut pas être ignoré, et cela indique en fait précisément que la conscience ne dépend pas du corps physique. Elle est une entité distincte, elle est une entité qui habite le corps physique quand il est nécessaire de le faire, et quand le corps physique est abandonné, soit la nuit, lorsque nous dormons ou à la mort (le grand sommeil), la Conscience se déplace à un autre véhicule pour fonctionner. Il y a beaucoup de véhicules que la Conscience peut utiliser, et elle peut même agir sans véhicules de quelque que nature que ce soit si elle est formée.

Lorsque nous rêvons, la Conscience habite ce que nous appelons le « Corps Astral », mais en fait, c’est un corps lunaire protoplasmiques dont les particules appartiennent à la nature et dont le noyau est le karma. C’est, en fait, l’ego. Voilà pourquoi nos rêves souvent, généralement, ne sont que des manifestations de désirs, d’envie ou d’aversion, de désirs des choses ou de désirs d’éviter des choses. La plupart des rêves manifestes ce pendule fondamental du désir et de l’aversion.

La conscience peut être formée pour être éveillé pendant que le corps physique dort. Certaines personnes appellent cela « rêve lucide » ou « expériences hors du corps. » Dans l’Est, ils l’appellent Yoga du rêve, c’est l’un des quatre yogas que Naropa a enseigné. Cette science de Yoga du Rêve est une partie intégrante de la Doctrine du Cœur de la Gnose parce qu’elle concerne directement l’éveil de la conscience dans le premier niveau, lorsque le corps physique dort.

Mais nous devons aussi éveiller la conscience dans le second niveau lorsque le corps physique est actif. Nous appelons couramment cela attention, vigilance, éveil, et nous avons des pratiques de méditation que nous soyons en marche ou assis, des pratiques de concentration, Japa, beaucoup de différents types de techniques, l’utilisation de mantra ou de prière, tous cela existent pour nous aider à former notre attention. La formation a pour but le développement de la conscience, la capacité de l’individu à maintenir la conscience en continue. La difficulté est que nous pensons que nous sommes déjà conscients. Pourquoi quelqu’un essaye d’obtenir quelque chose qu’ils pensent déjà avoir? C’est le problème.

En vérité, de la même manière que les étoiles ne sont pas visibles pendant la journée, les rêves sont toujours là, nous ne les voyons pas. Mais quand nous apprenons à observer, à démarrer le processus, à apprendre la science de l’auto-observation, d’être présent à chaque instant, à rester vigilant de tout ce qui passe dans notre propre psyché, nous pouvons commencer à voir la vérité choquante du mental qui rêve; que ce mental que nous avons continue de rêver toute la journée. De toute évidence, nous avons la rêverie, avec laquelle tout le monde est familier, mais le rêve est quelque chose qui se passe tout le temps, au-dessous de notre conscience. Nous disons dans la Gnose que notre conscience ne porte que sur une petite partie de qui nous sommes vraiment et le but que nous avons est d’élargir cela, de prolonger cela, de devenir plus conscients de nous-mêmes, d’en savoir plus sur pourquoi nous souffrons.

wheel-centerPourquoi souffrons-nous? Pourquoi y a t-il tant de problèmes? Pourquoi faisons-nous tellement souffrir nous-mêmes? Pourquoi faisons-nous tellement souffrir les autres? À cause de l’ignorance, à cause de l’avidité, à cause de l’aversion. Ces trois aspects, ces trois causes sont symbolisés dans le centre de la roue de l’existence karmique, la roue du Samsara. Vous voyez qu’il y a un cochon, un coq et un serpent. Ces trois symbolisent trois facteurs destructeurs qui nous maintiennent piégés dans cette roue de la souffrance: l’ignorance, l’avidité et l’aversion. La Gnose est la méthode, la science, pour former la conscience de percevoir les causes de la souffrance qui sont à l’intérieur et de cette façon de commencer à les vaincre.

La conscience en elle-même est la lumière. Partout où vous trouvez la lumière, vous trouvez la Conscience. Au grand étonnement des scientifiques modernes, ils sont en train de prouver cela. Si vous avez fait une enquête sur la mécanique quantique, la physique moderne, vous saurez à quoi je fais allusion. Les scientifiques sont surpris de découvrir que la conscience est beaucoup plus que ce qu’ils pensaient.

Dans le Gnosticisme Universel, il a été longtemps enseigné (tout comme le Bouddha a enseigné) que chaque atome dans la nature a une conscience. Chaque atome est une combinaison de trois parties: énergie, matière et conscience. Voilà pourquoi les scientifiques n’ont été en mesure de créer des atomes, parce qu’ils ne peuvent pas manipuler l’aspect conscient. Ils peuvent manipuler la matière, mais c’est tout. La gestion de la Conscience appartient à celui qui a une conscience développée, en d’autres termes, ce que nos ancêtres appelaient les « Dieux ».

Les Dieux étaient des êtres humains, des êtres humains qui se sont développés eux-même et sont devenus parfaits, comme Jésus, comme le Bouddha. Nous les appelons « Dieux » parce qu’ils ont des pouvoirs que l’homme terrestre ne peut même pas concevoir, mais qui sommeillent, nichés dans nos atomes, à l’intérieur de notre structure. Toutes nos traditions spirituelles existent pour indiquer et montrer la voie pour chaque personne pour développer cela en eux-même, à l’intérieur. En d’autres termes, nous cherchons la lumière, à devenir un émetteur de lumière, à émettre de la lumière, mais la lumière est la conscience, la perception, la réalité.

Ce n’est pas une théorie, ce n’est pas une idée: c’est palpable, c’est quelque chose que vous devez déguster, que vous devez expérimenter. Vous devez créer les causes qui produisent les effets. Croire en elle ne vous aidera pas, la rejetter ne vous aidera pas. On doit expérimenter, travailler.

Éveiller la conscience c’est accumuler la lumière, commencer à voir de nouvelles choses. La porte d’entrée c’est le troisième état de conscience. Le troisième état est ce que nous appelons le Rappel de Soi; mais le Soi est le Soi réel, l’Être, Celui qui est, notre propre esprit, notre propre Père, notre Dieu, notre propre Mère Divine: la divinité qui repose en nous et qui nous a donné l’existence, mais que nous avons oublié.

Le troisième état de conscience est un état de perception active, expansive, d’instant en instant. Si votre conscience est passive, vous êtes endormi. Être actifs signifie être sous la direction active de la volonté attentive, c’est à dire: vous choisissez consciemment ce que vous percevez et comment vous le percevez. Cela ne nécessite pas la pensée, cela ne nécessite pas la croyance, cela n’a rien à voir avec la théorie: c’est une activité, une action, qui doit être provoquée, produite par la volonté à chaque instant. Et voilà pourquoi les aspirants spirituels apprennent les pratiques de concentration, comment suivre un mantra, comment visualiser, comment imaginer. Ceux-ci sont des exercices d’entraînement. Ce sont des exercices préliminaires, qui développent la capacité à rester dans le troisième état de conscience.

La méditation est l’outil le plus puissant pour le développement du troisième état de conscience – mais par méditation je ne parle pas des pratiques préliminaires de concentration. Je me réfère à Pratyahara, à Dhyana, à Dharana, à Samadhi: aux niveaux de perception qui existent au-delà de la simple concentration. La concentration est le début; La méditation est la porte elle-même.

Dans cet état d’observation, on en vient à reconnaître que la conscience existe séparée de l’intellect, séparé des sentiments, séparé des sensations. Ces trois domaines sont ce que nous appelons les trois cerveaux, qui existent à l’intérieur de chaque humanoïde intellectuel.

Les Trois Cerveaux sont:

1. L’intellect, liés aux pensées et aux idées et aux théories
2. Le centre émotionnel, le cerveau émotionnel lié aux sentiments, bon ou mauvais, ce qu’on aime et ce qu’on déteste
3. Le cerveau moteur instinctif sexuel, lié à la sensation, à l’instinct et au fonctionnalisme de l’énergie sexuelle

Ces trois cerveaux sont tous des émetteurs et des transformateurs d’énergie, chacun ayant son but et sa fonction distincte. La conscience est distincte de ces trois, mais à l’intérieur de nous, elle est faible et la conscience est ballottée dans ce désordre du désir et de l’aversion comme nos rêves, nos désirs, défilent dans nos Trois Cerveaux chaque nuit et chaque journée, avec le résultat final que l’énergie, la lumière, est traitée par nos Trois Cerveaux d’une manière nuisible. En d’autres termes, nous sommes victimes de notre propre mental.

Nous avons la fierté à l’intérieur de nous, nous avons la colère, nous avons l’avidité, nous avons la peur, nous avons l’envie, la gourmandise, la paresse, de nombreux défauts, beaucoup de problèmes, beaucoup d’erreurs, tellement nombreux en effet que dans les évangiles, ils sont appelés « la légion. » Dans les Mystères Égyptiens, ils sont appelés les Démons Rouges. Ils sont une multitude. Ils n’existent pas en dehors de nous: ils sont à l’intérieur, et ils emprisonnent la Conscience.

En apprenant comment accéder et maintenir le troisième état de conscience, cet état profond, attentif, actif, nous pouvons commencer à percevoir ces rêves, ces désirs, comme ils se présentent. Nous commençons à percevoir: « Oh voici ce ressentiment contre mon ami, qui veut que je sois critique et sarcastique et se venge de quelque chose qu’ils me disaient. » Si nous sommes consciemment attentif, nous pouvons dire non à notre mental. « Je suis fatigué de la souffrance et je suis fatigué de faire souffrir des gens que j’aime. » Donc, nous pouvons traiter directement avec ce désir et le vaincre. Sinon, nous allons continuer à agir mécaniquement, manipulé par tous ces désirs cachés, subconscients, inconscients, et infra-conscients. Nous sommes comme des poupées, comme des marionnettes, manipulées par notre propre mental, par notre propre karma. Tel est le triste état de l’humanité.

Heureusement, il y a un remède; il y a une réponse. La réponse ne peut pas être achetée, il n’y a pas de solution miracle, et il n’y a pas de promesses. La réponse nécessite plus d’énergie et d’efforts que vous pouvez imaginer. Elle exige votre vie même: le prix c’est votre vie. La réponse c’est de s’éveiller.

Rappelons-nous que, après que le Bouddha Shakyamuni avait atteint sa compréhension, son illumination, il a été approché par un Brahman, qui, voyant que le Bouddha était inhabituel, lui a demandé, « Êtes-vous un homme? »

Le Bouddha répondit: « Non »

« Êtes-vous un Dieu? »

Le Bouddha a dit: « Non »

Le Brahman demande: « Alors qu’êtes-vous? »

Et le Bouddha répond: « Je suis éveillé. »

N’importe quel Bouddha, Ange, ou Maître était une fois comme nous.

L’humanité est un utérus dans le corps de la Mère Divine Nature. Cette matrice reçoit des influences, des forces, des énergies, pour mettre en gestation quelque chose, pour générer la naissance de quelque chose. Il y a deux résultats possibles: des Anges ou des démons. Si vous investiguez sur l’état actuel de l’humanité, que diriez-vous être le résultat le plus courant?

Nous ne disons pas que les démons sont ce que nous imaginons classiquement, comme des gens en costumes rouges avec des fourches. La vraie définition d’un démon est une entité qui est séparée de Dieu, qui est complètement séparée, autrement dit: qui n’a pas de conscience. Une telle créature est capable de commettre des actes de mal extrêmes et ne le regretteront pas. Ils blèsse les autres et se sentent bien à ce sujet: c’est un démon en termes Gnostiques, et le monde est rempli de ceux-ci.

Un ange est pur de désir. Un ange n’a pas peur. Un ange n’est pas lubriques ou orgueilleux. Un ange n’a pas la colère ou la gourmandise, ou la jalousie ou l’envie.

Devenir un démon est facile, très facile. Un démon peut prier et être religieux, un démon peut marcher dans les rues, comme toute personne, peut acheter et vendre et avoir des enfants. Un démon peut également éveiller la conscience, un démon peut méditer, un démon connaît beaucoup de sciences qui sont ésotériques. Un démon sait beaucoup de choses que l’homme ordinaire ne connait pas. La différence est que le démon reste asservi au désir.

Par conséquent, comment voyez-vous que l’humanité va? Je ne demande pas ce que vous voulez croire, je vous demande de voir l’humanité telle qu’elle est.

Donc, ce ventre à l’intérieur de la Divine Mère Nature est entouré par de nombreuses forces qui agissent sur lui. Celui que nous avons pris pour en discuter est le Zodiac. Douze rayons, douze influences stellaires, qui descendent et fournissent la lumière, autrement dit la conscience, des éléments, des influences.

D’où vient cette lumière? D’où vient notre propre conscience?

Dans la Kabbale, nous comprenons que, à la racine, à la base de toutes choses, se trouve le vide, le néant, l’Ain. Ce néant est au-delà du concept.

De ce néant, de l’intérieur de celui-ci, émerge une lumière, qui est appelée l’Ain Soph. Ain Soph signifie « lumière sans limites. » L’Ain Soph est l’Etre de notre Etre, notre propre étoile intérieure, une goutte de ce vaste néant.

Cette descente se prolonge et projette une lumière, un rayon, qui en Hébreu est appelé Ain Soph Aur. Gurdjieff l’a appelé le rayon de l’Okidanokh, les Aztèques l’appellent Queztcoatl, en sanskrit, il est appelé Avalokitveshara, en tibétain ils l’appellent Chenrezig, en français, nous l’appelons Christ.

Cette lumière, le Christ Cosmique, la lumière du monde, est la racine de l’existence, la racine de la lumière, la racine de la vie, la racine de toutes choses. Il n’est pas une personne: il est une énergie, une force, une intelligence.

Ce rayon, la lumière elle-même, a trois aspects. Dans la Pistis Sophia, ceux-ci sont appelés les trois Amens. En Grec, ce sont les trois Logos (Logos signifie « mot »). Nous étudions l’Astrologie, Astro-Logos, ou en d’autres termes, la Verbe en relation avec les étoiles, en relation avec les cieux. Les Trois Logos, le Trimurti: Brahma, Vishnu et Shiva; le Père, le Fils et le Saint-Esprit, une trinité, un tri-unité, un trois en un, qui en Hébreu sont Kether, Chokmah et Binah. Ces trois en un est le Christ Cosmique lui-même, ils sont Dieu, le Père. Ces trois sont ce qui donne lieu au monde kabbalistique de Aziluth, qui est le monde des Archétypes. Ces trois sont la racine de toute manifestation; ils sont la première manifestation.

Quand on regarde ces trois individuellement, nous voyons Kether, qui signifie « la couronne » en Hébreu. Kether est un état de pur devenir. Pensez à ça. Comme cette énergie se dédouble et s’émerge du néant, la première manifestation est un état de pur devenir. De cela, vous pouvez commencer à comprendre pourquoi le troisième état de conscience est la porte, parce que le troisième état de conscience active, attentive est un état de pur devenir quand nous le perfectionnons. Cela signifie que c’est à travers lui que nous pouvons recevoir les influences et les conseils de Dieu. C’est la porte à la ligne verticale, la ligne de l’Être.

Être en tant que verbe est actif, il est présent. « Être ou ne pas être » est une déclaration très ésotérique. Shakespeare était bien sûr un initié qui connaissait la Gnose. « Être ou ne pas être; » dormir ou s’éveiller. Quand on apprend à être, à être présent, à être attentif, à abandonner le processus vicié de la pensée, à abandonner l’identification avec l’émotion subjective, à abandonner l’asservissement des sensations, on peut Être. Là se trouve la paix, la connaissance, la compréhension.

Par la porte du troisième état, quand nous devenons activement attentif et conscient, notre Dieu intérieur a alors une connexion directe pour nous aider. Cette connexion est à multiples facettes, mais il a comme principal lieu ce que Descartes a appelé « le siège de l’âme », la glande pinéale, qui est au centre du cerveau. La glande pinéale est en charge de notre système endocrinien. Elle est ce chef mystérieux et magnifique qui gère notre métabolisme, qui gère la mélatonine, qui gère notre processus de sommeil; cela est essentiel. La glande pinéale gère le sommeil de notre corps physique, il produit de la somnolence – pas seulement ça, la glande pinéale est faite du même tissu que vos yeux. La glande pinéale est le troisième oeil: la glande pinéale est la racine de la clairvoyance. Elle est la glande qui est activée dans la méditation. Lorsque vous fermez vos yeux et voyez l’obscurité maintenant, alors quand la glande pinéale devient active et enflammée par le feu de l’Esprit Saint avec le feu du Christ, vous fermez les yeux et vous voyez la lumière, vous voyez les aspects supérieurs de toutes les choses.

La glande pinéale est régie par le Bélier, est influencée par le Bélier. Le symbole du Bélier est le Ram. Un Ram est un mouton mâle qui n’a pas été castré, ce qui signifie qu’un Ram a toutes ses forces masculines intactes. Il est viril, il est dominant, il est fort. Et bien sûr, le Ram figure significativement dans la plupart de nos religions du monde. Pourquoi? Pourquoi le Christ est-il appelé l’agneau de Dieu? Pourquoi le sang de l’agneau est si important dans la Mythologie Chrétienne? Parce que le Bélier est un signe de feu. C’est un signe de forces positives, fortes.

Quand nous sommes dans l’utérus de la nature, quand notre étincelle d’essence entre en manifestation, dans un corps, nous recevons cette influence du Bélier parmi les onze autres. Notre propre Etre, notre Dieu intérieur, les niveaux les plus profonds, l’Ain Soph, projette de lui-même un autre niveau, que nous appelons l’Esprit. C’est le deuxième triangle sur l’Arbre de Vie, Chesed, Geburah, Tiphereth. C’est ce que nous appelons la Monade, ce qui signifie l’unité. La Monade est notre propre esprit qui a trois aspects.

La Monade émet aussi de lui-même un autre triangle, c’est notre âme, l’âme humaine, qui se compose de Netzach, Hod et Yesod; ce triangle inférieur sur l’Arbre de Vie. En sortant de ce triangle se trouve notre propre corps physique, ce qui est symbolisé ici par Malkuth, la sphère au plus bas sur l’Arbre de Vie.

L’étincelle de conscience que nous avons est comme un bébé. Il a évolué, il a grandi à travers d’innombrables manifestations dans les formes inférieures de la matière. Évolution à travers les royaumes minéraux, végétaux et animaux et à travers chaque niveau accumule des influences, de la compréhension et de l’orientation et devient progressivement plus sophistiquée. L’évolution d’un minéral simple à une plante à des formes plus sophistiquées de plantes, d’animaux, des formes plus sophistiquées d’animaux jusqu’à fini par devenir assez sophistiquée, elle entre dans le royaume humanoïde, et reçoit un corps humanoïde, c’est la plus belle création de la nature; cet organisme physique qui est si incroyablement sophistiqué que nous avons un peu d’idée de ce qui se trouve en son sein.

Cet essence, la Conscience, retourne, elle se maintient. C’est une énergie, qui comme vous le savez ne peut pas être détruite. Cette énergie prend simplement de nouveaux corps, l’un après l’autre, pour une période de temps déterminée en fonction d’un cycle d’évolution. Grâce à ces corps successifs cette étincelle consciente reçoit les influences de la nature.

Selon la doctrine ésotérique du bouddhisme, nous avons l’enseignement du Collier du Bouddha dans lequel nous voyons symbolisés dans certaines roues du Samsara, pas dans le centre de la roue, mais juste à l’extérieur de celle-ci. Vous voyez un cycle de corps humains en constante évolution et qui incombent vers le bas. Le nombre 108 correspond au nombre d’existences qui est attribué à chaque essence dans le royaume humanoïde. Nous avons 108 occasions d’accumuler des Gnose, de recueillir des connaissances, de nous perfectionner. Ces 108 vies sont équivalentes à neuf existences dans chacun des douze signes. En d’autres termes, notre conscience passe à travers chaque signe du zodiaque dans sa progression, dans son développement. Nous avons en nous-mêmes ces influences, ces éléments, ces connaissances, ces potentialités.

Regarder cela sous un autre angle, on peut voir comment l’Arbre de Vie est lié aux quatre mondes de la Kabbale, et comme notre essence descend à travers chacun de ces mondes successifs, ou ces arbres successifs, nous recevons aussi des influences. Tout d’abord de notre propre rayon, l’Ain Soph donne lieu à ce premier devenant Kether, Chokmah, Binah. Ce rayon, ce trois-en-un, est modifié par la loi du sept, les sept esprits devant le trône, les sept archanges. Ces sept remplient notre conscience avec des influences, des potentialités; ce sont les sept vertus de l’âme; l’humilité, la chasteté, l’amour, la tempérance, le bonheur pour les autres. Ces potentialités pour les vertus sont placés là par les intelligences cosmiques qui gèrent ces sept rayons. Ils le font à travers Daath, la sphère cachée, à travers un processus créatif lié à la gorge.

Si vous analysez cet arbre et vous le placez sur l’organisme humain, de haut en bas, Daath, la sphère cachée, ou en d’autres termes l’Arbre de la Connaissance de la Bible, est exactement à la gorge. Ainsi, lorsque Dieu crée, Il dit: « Que la lumière soit » – c’est à travers la gorge, à travers le Verbe, à travers le Logos, le Verbe sacré.

Lorsque les forces des sept rayons sont placées dans cette essence, elle descend plus loin et reçoit des influences des douze, le zodiaque macrocosmique ou zodiaque stellaire que l’on observe dans le ciel. Chacun de ces soleils a en lui une intelligence; tout dans la nature est intelligente. Chaque atome, même chaque planète a un ANIMA-mundi, un esprit, une âme, une intelligence. En d’autres termes, vous pourriez dire que les soleils, les planètes sont les corps des anges et des archanges, des Cosmocréateurs. L’essence consciente de ces corps cosmiques a appris à créer des corps minéraux, des corps végétaux, des corps animaux, puis des corps humanoïdes, se perfectionnant dans chaque niveau, jusqu’à ce qu’ils commencent à fabriquer des formes plus sophistiquées de vie, comme des planètes, comme des soleils. Voilà pourquoi le Christ est appelé le Soleil, la lumière du monde, la lumière solaire, parce que le Soleil lui-même est un véhicule de cette force christique.

Donc, comme l’essence descend à travers ces quatre mondes pour entrer enfin dans la manifestation, elle reçoit toutes ces potentialités, ces cadeaux, ces vertus des Dieux. Voilà pourquoi dans la Pistis Sophia, le Christ parlant à travers Jésus dit ceci. Il dit.

C’est à cause de cela que je vous ai choisi en vérité, depuis le début par le premier mystère.

Le 1er mystère est Kether, le 1 er Arcanum.

    Réjouissez-vous donc et exultez, car quand je suis parti pour le monde, j’ai apporté depuis le début avec moi douze pouvoirs, comme je vous l’ai dit depuis le début, que j’ai pris dans les douze sauveurs du Trésor de la Lumière, selon le commandement du Premier Mystère.

Les douze sauveurs sont les douze Maîtres, Anges, Dieux, Devas, Bouddhas, qui étaient des êtres humains, qui se sont élevés au degré de sophistication et de sagesse qu’ils sont en charge d’un signe du zodiaque. C’est de leur devoir de livrer l’influence de cette force stellaire à toutes les créatures qui existent dans les niveaux inférieurs, et de les guider, de les aider. Ce sont les douze sauveurs, qui livrent au Christ, les douze pouvoirs. Les douze pouvoirs sont ces vertus.

Par rapport au Bélie, il y a certaines vertus, certaines capacités, que nous recevons, et en particulier, c’est le potentiel de la Pénitence, ou les cadeaux que la Pénitence peut fournir à l’âme. C’est la capacité de résister à la souffrance, de la transformer, et d’en faire quelque chose de beau, comme l’ont toujours fait les grands saints et les martyrs. Cette capacité passe par le Bélier, la force virile de l’agneau, le Christ, dont l’essence même est le sacrifice; suivez-vous cela? Si l’agneau, le Christ, si son existence est déterminée par l’amour, par le sacrifice, donc à travers le Bélier, il nous donne le don de la Pénitence: la capacité de souffrir, mais de souffrir avec vertu, de souffrir avec humilité, souffrir avec force.

Il y a quatre conditions pour devenir un magicien. Quand nous disons « magicien » nous parlons de la véritable signification du mot, qui vient de « magi », qui signifie « prêtre ». Pour devenir un prêtre – pour devenir un magicien – il y a quatre conditions:

1. Vous devez savoir souffrir; cette capacité provient du Bélier.
2. Vous devez savoir se taire.
3. Vous devez savoir comment s’abstenir.
4. Et vous devez savoir mourir.

Eliphas Levi les a expliqué, comme l’a fait Samaël Aun Weor. Ils ont un sens ésotérique: « mourir » ne signifie pas la mort physique, il fait référence à la mort de l’ego, la mort de la psyché, l’ensemble des éléments animaux qui nous conditionnent et causent des souffrances.

Jésus continue:

    Ceux-ci je l’ai jeté dans le sein de vos mères, quand je suis venu dans le monde, à savoir ceux qui sont dans votre corps aujourd’hui. Car ces pouvoirs ont été donnés à vous devant le monde entier, parce que vous êtes ceux qui vont sauver le monde entier, et que vous soyez en mesure de supporter la menace des dirigeants du monde et les douleurs du monde et de ses dangers et toutes ses persécutions.

Voilà pourquoi le Bélier est le premier. Ces dons des douze pouvoirs ou ces vertus potentielles commencent avec le Bélier: la capacité de résister à la persécution, de résister à la critique, de résister aux attaques, d’être fidèle à soi-même, à son être.

    Car de nombreuses fois je vous ai dit que j’ai amené le pouvoir en vous des douze sauveurs, qui sont dans le Trésor de la Lumière.

Ces douze sauveurs aident l’humanité en donnant ces vertus, ces dons à l’essence et en fournissant une assistance et des conseils à toutes les âmes qui cherchent la lumière. Cela signifie que toute personne qui veut changer sincèrement, honnêtement, qui veut s’échapper de la souffrance, qui veut faire une différence, peut faire appel à ces douze sauveurs, peut demander de l’aide, peut demander de l’assistance. Voilà où nous en arrivons à la véritable nature de ce cours, qui ne devrait vraiment pas être appelé Astrologie. Il devrait être appelé Astrotheurgie.

La Théurgie est dérivée d’un terme Grec qui se réfère à une forme d’activité ou d’action par laquelle vous faites appel aux dieux. C’est une sorte de magie, mais elle est opposée à la Magie Noire. La Théurgie Réelle, la puissance du théurge, vient du « theos », qui signifie Dieu, notre Dieu intérieur.

Lorsque le pratiquant Gnostique désire recevoir de l’aide, avoir des conseils, avoir l’aide de ces forces divines, il y a des centaines de pratiques qu’il peut utiliser pour méditer, utiliser des mantras, de demander, de prier, de mendier de l’aide, mais ce qui est différent est que ces pratiques se traduisent par une expérience directe. Ces pratiques vous placent, si vous êtes un pratiquant sincère et discipliné, face à face avec ces divinités. Pas une expérience imaginaire, mais une vraie. Les pratiques vous donnent la capacité ou la porte d’être face-à-face avec un ange, avec un maître, avec un guide.

Tel est le but de la religion, de s’unir à Dieu, de converser avec Dieu, de parler avec Dieu, mais nous parlons de Dieu en tant que « unité multiple parfaite. » C’est l’intelligence ou l’énergie qui éclaire tous ses membres, tous ses bras, ses mains, qui sont les Anges, les Maîtres, les Bouddhas, les Dieux.

Grâce à l’Astrotheurgie, nous pouvons marcher à travers cette porte du troisième état de conscience, qui est la condition préalable à l’expérience directe. Vous ne pouvez jamais avoir ce genre d’expérience si vous restez endormi en tant que conscience, parce que même si votre être, si votre Dieu – par compassion – ou un maître, comme Jésus lui-même, par compassion vous donne en cadeau une expérience, physique ou interne – et que vous êtes endormi en tant que conscience, vous oublierez. De la même façon vous oubliez vos rêves, de la même façon que vous ne vous rappelez pas ce qui est arrivé la semaine dernière ou la semaine d’avant, ou le mois dernier ou l’année dernière. Vous ne réaliserez pas ce qui se passe de la même manière que vous rêvez maintenant et n’êtes pas au courant.

Nous devons développer la Conscience pour recevoir ces expériences et les garder, pour en tirer profit, pour en bénéficier. En d’autres termes, rien ne nous est donné gratuitement. Nous pouvons tous avoir ces types d’expériences: elles sont notre droit d’aînesse naturel. Voilà pourquoi la religion existe, voilà pourquoi les guides existent, pour aider, pour fournir une assistance, mais ils ne peuvent pas nous aider si nous ne nous aidons pas. C’est impossible. Tel est ce que le Bouddha a souligné, qu’il ne peut pas sauver tout le monde. Les gens l’ont toujours demandé: « Pouvez-vous me sauver, pouvez-vous sauver mon père, pouvez-vous sauver ma mère, pouvez-vous sauver mon enfant? » Il a toujours dit: « Non, vous devez vous sauver. » Jésus a dit la même chose. Jésus continue:

    C’est pour cela en effet que je vous ai dit dès le début que vous n’êtes pas du monde. Je ne suis pas également de celui-ci. Car tous les hommes qui sont dans le monde ont obtenu leurs âmes [du pouvoir des] des régents des éons. Mais la puissance qui est en vous est de moi; vos âmes appartiennent à la hauteur. Je vous ai apporté douze pouvoirs des douze sauveurs du Trésor de la Lumière, en les sortant de la partie de mon pouvoir que j’ai reçu d’abord.

Ces douze puissances sont des potentialités que nous devons développer. En d’autres termes, tout comme le zodiaque existe dans l’univers macrocosmique dans l’espace autour de nous, il existe à l’intérieur. Nous avons ce zodiaque dans notre propre univers en miniature ou microcosme: comme ce qui est en haut, ainsi est ce qui est en bas. Nous sommes un reflet de cela, c’est la raison pour laquelle l’oracle de Delphes a déclaré:

    Homme connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et ses dieux.

Le zodiaque à l’intérieur est une source de lumière et ces douze puissances sont en réalité les douze apôtres, les douze grands dieux de l’Olympe, les douze pierres à Héliopolis, les douze aspects de la Jérusalem céleste du Livre de l’Apocalypse. C’est cette demeure céleste qui doit être éclairée par nos propres œuvres. En d’autres termes, nous disons qu’en éveillant la conscience, nous développons cette capacité d’être attentif, au courant, de transformer les forces. Nous commençons à développer ces apôtres en nous.

Le grand malentendu dans lequel le christianisme est entré était de prendre les Écritures comme vérité littérale. Il y a la vérité littérale dans les Écritures, cela ne fait aucun doute, mais ce n’est pas la raison pour laquelle elles ont été écrites. Toutes les écritures anciennes, tous les enseignements religieux, ont été donnés en tant que forme de conseils pratiques, de connaissances pratiques, indiquant les choses à l’intérieur de nous, et le drame par lequel Jésus est passé, en tant que mode de réalisation du Christ, en tant qu’incarnation du Christ , en tant qu’émetteur de cette lumière, ce drame de son immaculée conception à sa résurrection et son ascension, est symbolique. L’ensemble du processus existe aussi dans les mystères de Mithra, de Baldur, de Quetzlcoatl, du Bouddha, tous ces grands maîtres, Moïse, Krishna. La plupart d’entre eux sont nés d’une vierge, la plupart d’entre eux sont nés des eaux. Il y a trop de similitudes – même à partir d’un point de vue terrestre, superficielle – et la raison est qu’ils se réfèrent tous au même enseignement de base – la Doctrine Coeur.

Les influences que nous recevons sont placées à l’intérieur de notre conscience et sont là pour que nous les activons et les utilisons si nous éveillons la Conscience. Si nous ne le faisons pas, ces influences sont polarisées dans le sens opposé.

La même polarisation se produit lorsque nous recevons les influences des sept rayons, ces sept esprits devant le trône de Dieu. Par exemple, le cinquième rayon nous donne la capacité de l’amour comme vertu à l’intérieur de notre conscience, c’est l’amour inconditionnel, l’amour Christique, mais quand nous sommes endormis et asservis par le désir, cette force s’inverse et devient la haine, la colère. Nous devenons alors des créateurs de souffrance, des créateurs de Karma.

De la même manière, les douze puissances peuvent également être polarisées. Nous recevons l’influence de notre signe astrologique, mais nous la rendons négative. Le Maître Samaël Aun Weor a donné un exemple clé avec Hitler. Hitler était un natif du Bélier et il a pris cette force masculine, virile, agressive et l’a utilisé d’une manière destructrice. Cette capacité est à l’intérieur de tout le monde, à utiliser leurs propres forces dans le mauvais sens.

Ces énergies, ces forces, sont dans nos Trois Cerveaux, et elles sont dans notre corps. En fait, elles ont un aspect physique dans lesquels ces forces sont cristallisées dans notre être, notre existence physique. Ils sont les douze sels qui existent dans le monde de Yesod.

Yesod est lié à notre corps vital ou éthérique. Yesod signifie « la fondation » en Hébreu, et il est la fondation du temple. Les colonnes du temple reposent sur Yesod. Yesod est notre corps énergétique, le corps de Chi, qui est une simple réplique du corps physique, c’est un aspect. Ces deux sont vraiment un; Malkuth et Yesod de ce point de vue. Malkuth est une sephirah tombée, ce qui signifie que le corps physique est tombé, il est inférieur dans sa forme actuelle. Dans ce corps énergétique se trouvent de nombreuses forces et des énergies qui donnent lieu à toutes nos capacités. Sans le corps vital, le corps physique serait mort. Il a quatre aspects principaux qui nous donnent les capacités de perception, de mémorisation, d’imagination, de métabolisme, tous les processus chimiques, mais surtout l’énergie sexuelle. Et encore une fois si vous prenez cet arbre et vous le mettez sur le corps physique d’une personne, Yesod se trouve sur les organes sexuels et Malkuth est lié aux pieds et aux jambes. Donc Yesod indique exactement l’énergie sexuelle et c’est là que ces douze sels sont déposés. Douze sels, intéressant, n’est-ce pas? Ces douze sels sont vitales pour l’existence de la vie. Si vous étudiez la biologie, vous savez ce que je veux dire.

Ce qui est intéressant est que si vous comparez cela aux Olympiens Grecs, les travaux d’Hercule, les mois de l’année, les heures de la journée, tous douze, mais c’est ici dans Yesod que nous trouvons une grande clé, parce que dans les forces sexuelles se trouvent les forces créatives de Dieu. L’être humain a la capacité de créer grâce à l’énergie sexuelle. Telle est la capacité de produire la vie. Nous n’avons pas un plus grand pouvoir, pas une plus grande responsabilité, mais malheureusement, nous la traitons comme un jeu. Nous ne la respectons pas.

Dans les temps anciens, le sexe était très sacré, le mariage était très respecté. Il a été considéré comme une union sacrée et spirituelle, quelque chose de très profond, et c’étaient les prêtres qui fournissaient des conseils aux couples, pas seulement juste pour être là et dire: « Maintenant, vous êtes un homme et une femme et vous pouvez aller et faire ce que vous voulez. » Ce ne fut pas de cette façon. Les prêtres, les guides, qui avaient leur conscience éveillée dans les temps anciens, ont été en mesure de fournir des conseils aux couples afin qu’ils puissent connaître comment utiliser leurs douze sels, afin d’affiner les forces et les énergies de la Conscience.

Maintenant, nous trouvons ici une connexion très intéressante. La glande pinéale, qui est dans notre cerveau, règne sur notre système endocrinien et le système endocrinien est l’énergie du sexe, les forces sexuelles, les hormones. Les médecins et les biologistes modernes reconnaissent déjà que lorsque quelqu’un atteint la puberté, la glande pinéale commence à dégénérer: mais ils ne savent pas pourquoi. Mais dans la Gnose, nous savons pourquoi cela arrive, et nous savons comment l’éviter, ou l’inverser.

Avant la puberté, la glande pinéale est très robuste, très active, inondant le corps entier avec des hormones, avec la vie. (En passant, l’hormone signifie « la force de l’être. ») Ainsi, la glande pinéale guide le développement du corps humain à travers les 12 à 14 premières années. Mais au moment où la puberté arrive, les corps humains commencent à répéter les erreurs du passé et commencent à abuser de l’Arbre de la Connaissance, la sexualité et les forces commencent à se vider, à être jeté hors du corps humain à travers l’orgasme. Le résultat est que la glande pinéale s’atrophie; l’imagination de l’enfant commence à s’affaiblir; l’enfant devient conflictuel: émotionnellement, spirituellement, mentalement. L’enfant cherche alors seulement l’approbation des autres, à nourrir son ego, à avoir le confort dans l’acceptation des autres. Toutes les capacités que le corps vital fournissait à travers ces forces sexuelles, comme l’imagination, comme la mémoire, comme l’auto-conscience, tous s’affaiblissent et même disparaîsse. Chacun de nous peut se rappeler comment la vie était belle, même si nous avons eu un moment difficile, nous avons eu des moments de perception en tant qu’enfants qui étaient nettement différents de nos moments de perception en tant qu’adultes. Tout le monde est d’accord avec ça!

La raison en est que l’enfant est saturé par des énergies sexuelles transmutées. Chez l’enfant, le cerveau, la glande pinéale, sont saturés par des hormones, par les forces qui descendent de Dieu. Nous avons donc des moments d’auto-conscience brillante quand nous sommes enfants, percevoir des choses que les adultes ne peuvent pas voir. Le fait est que les très jeunes enfants sont assez clairvoyants, voilà pourquoi ils voient des choses que les adultes ne voient pas. Certains d’entre eux peuvent être ce que nous appelons « imaginaire » ou « fantaisie », alors que certains de ce qu’ils voient sont réels, mais les adultes disent toujours: « C’est juste votre imagination, il n’y a rien », et les adultes cassent le développement de l’enfant.

Petit à petit, ces capacités s’atrophient, elles dégénèrent, et elles se perdent. De 12 à 14 partir, la glande pinéale meurt parce que toutes les énergies sexuelles sont drainées, gaspillées.

Voilà pourquoi, dans toutes les anciennes traditions ésotériques, les pratiquants étaient tenus de conserver les forces sexuelles, de les transmuter, de les maintenir dans le corps, d’apprendre des techniques comme le pranayama, afin d’exploiter ces forces et de les utiliser. Ce qui se passe alors c’est que ces forces commencent à circuler, à s’activer, à cultiver la glande pinéale encore plus, à l’aider à se développer et à devenir mature.

À l’intérieur de ces individus qui ont transmuté dans le passé, la glande pinéale a été très bien développée, comme Beethoven, comme Mozart, de grands artistes qui connaissaient cette science et donc étaient en mesure de produire sous la direction du divin, les œuvres d’art que nous ne pouvons même pas comprendre. C’est une capacité que l’Être a lorsque son corps est intact, lorsque son véhicule, la personne humaine, devient une ampoule très forte et robuste à travers laquelle la lumière peut être transmise.

sealQuand on regarde, par exemple, les dieux de l’Olympe, nous trouvons un peu plus l’affichage intéressant de ces douze forces parce que si vous vous rappelez des dieux de l’Olympe il y a 6 hommes et 6 femmes. Ce qui est curieux est que si l’on regarde le sceau de Salomon, nous savons que nous formons ce sceau avec deux triangles. Mais si vous l’analysez, ce triangle a en fait 12 aspects: 6 pointes projectives qui vont vers l’extérieur (qui sont masculin) et 6 pointes réceptives qui sont réceptives et féminines. Le sceau ou l’étoile est formée par deux triangles qui s’unient. Ce symbole est universel; si vous allez en Inde, vous le verrez partout, si vous allez en Chine, vous le verrez partout. Si vous allez en Israël, de toute évidence, vous le verrez. Vous le verrez aussi dans les traditions amérindiennes, dans la tradition aztèque; vous le verrez partout parce qu’il est universel, tout comme la croix.

Les deux triangles ont plusieurs niveaux de signification, mais le plus important pour nous en ce moment est que nous voyons l’intégration d’un triangle actif ou masculin et d’un triangle réceptif féminin; ces deux sont intégrés, liés. Ce symbole en Inde représente la puissance créatrice de Shiva, autrement dit la façon dont Shiva et son épouse Shakti unissent pour créer. Ce qui est curieux est que si nous apprenons la science de Yesod, si nous apprenons comment tirer parti de ces forces, les forces sexuelles, dans ces sels, dans le corps vital, dans le corps physique, nous apprenons comment prendre ce triangle de la âme, liée à tous nos trois cerveaux, à nos processus comme une psyché, et nous apprendre à élever cette force sexuelle de Yesod à Daath, pour apprendre à créer comme les Dieux à travers le mantra, par la Parole. Et quand nous le faisons, ce triangle tourne vers le haut et que faisons-nous ici? Le sceau de Salomon, dans le centre de l’Arbre de Vie. Voilà la clé ancienne de Daath, l’Arbre caché de la connaissance, l’union de l’Esprit, la Monade, et son âme – et ces deux devenir unifié.

Ce sceau, cette étoile, représente une polarité. Il représente le côté positif, l’affirmation suprême de la lumière de la Conscience. Mais il peut aussi avoir le sens opposé, l’affirmation suprême de l’ego. La raison en est que cette énergie qui circule dans tout notre psyché, tout au long de notre corps physique, tout au long de nos corps vital, astral et mental, peut également être utilisée dans le mauvais sens. Alors cette unification des forces, mâle et femelle, peut également se produire dans le mauvais sens, dans laquelle ces forces, ces énergies sont mobilisées, mais pour servir et alimenter le désir. En sanskrit, dans les traditions orientales nous appelons cela tantra noir ou négatif. C’est une forme de pratique selon laquelle les forces du corps humain sont utilisées pour fortifier le désir, pour fortifier la luxure et l’orgueil et la colère et la peur. En d’autres termes, c’est la façon de créer un démon. Malheureusement, la grande majorité des enseignants et des enseignements sur le tantrisme dans le monde d’aujourd’hui enseignent le tantrisme noir et ils utilisent le désir comme un crochet en disant que vous pouvez avoir des expériences sexuelles plus sensationnelles. Ils peuvent dire que c’est beau et charmant. Ils peuvent parler de l’amour et de la vérité, mais toute personne qui enseigne comment utiliser les forces sexuelles pendant que le désir est présent et actif, et qui le permet, l’encourage, est en train d’enseignement le tantrisme noir.

Le Maître Jésus s’adressa ainsi: il a dit « toute personne qui viendra après moi doit d’abord se renier, » renier le désir, nier l’animal.

Dans notre processus d’évolution, nous développons une sorte de mental à travers les règnes inférieurs; c’est une forme de mental collectif, qui est très facile à voir chez les animaux. C’est également le type de mental que la plupart de l’humanité a; voilà pourquoi nous avons tendance à se déplacer en groupe, même si nous ne voulons pas cela. Nous aimons penser que nous sommes des individus et nous faisons notre propre chose, alors qu’en réalité, nous sommes simplement en train de copier tout le monde. En fait, nous aimons prendre l’opinion de quelqu’un d’autre et la défendre comme si elle était la nôtre, ou prendre l’expérience de quelqu’un d’autre et le défendre comme si elle était la nôtre. Ce mental collectif est un mental qui a été développé dans le règne animal, qui se comportait comme un animal, qui a agi comme un animal, et continue de le faire. C’est la raison pour laquelle nous voyons l’humanité maintenant être plus animal que toute autre chose. La plupart de nos télévisions et les films encouragent le comportement animal: être lascif, être agressif, être cruel. Très rarement vous voyez ce qui favorise une véritable vertu, qui développe une véritable vertu, très rare. Et généralement, ceux qui le font sont écrasés et rejetés et ridiculisés.

Développer une véritable création à l’intérieur de l’utérus de l’humanité exige la naissance. Jésus a dit que nous devons être « né de nouveau » et « ce qui est chair est chair, » né de la chair, mais « ce qui est esprit, est esprit », né de l’esprit: l’âme. Il a également dit que nous n’avons pas d’âme:

    Avec de la patience vous posséderez vos âmes. – Luc 21:19

Il a dit avec patience, vous l’aurez. L’exploitation de ces forces sexuelles commence ou initie le processus de création de l’âme ou des véhicules de qualité supérieure: le corps astral solaire, le corps mental solaire, le corps causal solaire; ce sont les Mercabah, le char, ces figures qui étaient en feu dans le livre de Daniel. Créer l’âme est une œuvre d’art que l’Être orchestre à travers la Conscience. Cela se fait à travers toutes ces lois que nous avons parlé, la première loi, la troisième, la septième, la douzième. Toutes ces forces conjointes et exploitées par la volonté consciente, par la volonté au-dessus du désir, la volonté au-dessus de la peur, la volonté au-dessus de la luxure, la volonté au-dessus de l’orgueil, la volonté au service de Dieu.

Tel est le sens du mot Thelema, il vient du, « Que ta volonté soit faite », la volonté de Dieu sur la Terre, ce corps physique, comme dans le ciel. « Non pas ma volonté », comme Jésus a dit, « mais la vôtre » – suivre cette orientation, recevoir les instructions sur la façon de créer l’âme; comment sortir de l’utérus de l’humanité comme quelque chose de plus qu’un animal. Faire cela exige que nous profitons de toutes ces forces.

Quel que soit le signe que nous avons, quel que soit les influences astrologiques, nous devons maîtriser. Dire: « Eh bien, je ne peux pas l’aider, c’est mon signe, » est une excuse. Ce qui crée des problèmes entre les gens ne sont pas le signe astrologique, c’est l’ego.

En fait, n’importe quel astrologue commun est aujourd’hui réellement juste un adepte de la doctrine de l’œil, quelqu’un qui se bourre avec beaucoup de théories, beaucoup de livres, beaucoup d’idées, mais qui n’a jamais réellement vécu ces forces intelligentes qui gérent les énergies du zodiaque, qui les guident.

Si vous éveiller la conscience, vous pouvez négocier votre karma. Vous pouvez obtenir de l’aide de ces influences stellaires. Le Karma n’est pas une chose mécanique aveugle: elle est consciente, elle est guidée. Donc, il n’est pas tout à fait exact de dire: « Eh bien, ce signe dans lequel nous sommes n’est pas compatibles avec cet autre signe, » il y a un peu de vérité dans cela, tout simplement parce que chaque signe fournit une certaine influence, cela pourrait être le feu ou l’eau ou l’air ou la terre, mais en réalité, l’influence principale est l’utilisation de la Conscience.

Si nous sommes endormis, alors nous sommes mécaniquement jetés autour par ces forces, ces forces karmiques qui existent en nous.

Si nous apprenons comment activer et utiliser le troisième état, à prendre conscience, à développer la capacité de négocier directement, à demander de l’aide de ces intelligences, nous pouvons négocier notre karma, nous pouvons changer le cours de notre vie, nous pouvons entrer dans cette trajectoire verticale qui conduit à une plus grande compréhension de l’être. Cette capacité dépend entièrement de nous; c’est à nous d’acquérir cette expérience.

Pour ce faire, nous devons être nés dans le ventre de notre Mère Divine. Cette naissance est réelle, ce n’est pas parce que nous croyons quelque chose. Rien dans le monde ne nait à cause d’une croyance. Tout ce qui naît, naît par le sexe, tout du microbe le plus simple aux planètes elles-mêmes, aux systèmes solaires. Une nébuleuse est tout simplement une matrice, une conjonction de forces sexuelles à ce niveau. Par conséquent, l’âme elle-même aussi naît dans le sein de notre propre Mère Divine et c’est ce symbole, le symbole universel de la Mère Divine avec l’enfant Jésus dans ses mains. Ce n’est pas seulement dans le Christianisme, les Egyptiens ont le même symbole, les Grecs, les Romains, tous. Même dans l’Est vous voyez la Mère Divine berçant la naissance du Christ, donnant naissance à cet enfant. Ce qui est encore plus curieux est que dans les églises Chrétiennes et dans les artéfacts méditerranéens vous trouvez des images qui démontrent et montrent la Mère Divine avec l’enfant, entouré de douze personnes. Et ce sont les douze puissances qui sont là pour donner de l’influence et de l’assistance au culte, pour aider la croissance de ce Christ qui est né dans le cœur de l’être humain.

Lorsque l’enfant Christ naît dans notre cœur, il commence à vivre ce drame de Jésus en nous. Commencer à croître, se développer, nous aider à devenir libre. C’est de cette manière que le Christ nous sauve, nous apprend sur nous-mêmes, nous aide dans notre processus à l’intérieur. En d’autres termes, ce que nous appelons un bodhisattva. Bodhi signifie sagesse, la même chose que Chokmah, sagesse. Ce Christ naît dans le cœur, dans Tiphereth de cet initié, commence à grandir et se développer petit à petit comme un processus de compréhension, un processus de d’appréhension, un processus d’éveil. Finalement, lorsque ce Christ devient mûr il appelle ses apôtres, les apôtres sont bien sûr à l’intérieur, ils sont symboliques.

Si vous lisez la Pistis Sophia, vous lisez un traité de sagesse initiatique qui explique certains niveaux du processus d’initiation qui sont assez élevés, voilà pourquoi il est difficile pour nous de comprendre. Mais ces douze apôtres sont à l’intérieur de nous. Nous avons notre propre Matthieu, notre propre Marc, notre propre Judas intérieur. Ces maîtres, ces douze, existent aussi dans la réalité, mais notre objectif le plus important, la principale chose que nous devons savoir, est ce qui est à l’intérieur de nous. Cela ne fait pas vraiment une différence ce qui est à l’extérieur si nous ne changeons pas. Ces douze sauveurs sont là dans notre propre conscience, ce sont des parties de notre propre Etre qui peuvent fournir la sagesse et des conseils pour nous. Chacun a sa fonction, chacun a ses dons qu’il peut conférer. Pour recevoir cela, nous devons nous éveiller. Nous devons profiter de toutes les forces qui sont fournis pour nous.

Certains disent que les temps sont trop difficiles, que le karma est trop lourd, et ils veulent un chemin facile. En réalité, en ce moment nous avons une occasion incroyable de s’éveiller. Toute l’énergie et force qui sont en train d’inonder la planète, en créant tellement de bouleversement, est en fait de l’énergie que nous pouvons exploiter et utiliser. Lorsque nous sommes entrés dans l’ère du Verseau et que la société est allée dans les bouleversements, cette énergie est donnée comme assistance pour l’humanité. Malheureusement, ce qui se passe est que tout le monde dort, ils utilisent cette énergie dans le mauvais sens, donc au lieu de vouloir éveiller la conscience en se libérant de l’ego, ils essaient d’éveiller la conscience en s’asservissant à l’ego. Et ainsi, nous voyons beaucoup d’abus, beaucoup de problèmes, beaucoup de souffrance.

Le Bélier gouverne la tête, le sommet de notre corps, et dans cette région nous avons beaucoup de glandes, de nombreuses parties physiques de nous-mêmes dont nous avons besoin. La glande pinéale est bien sûr centrale. Lorsque nous nous asseyons dans la glande pinéale pour observer, pour se rappeler nous-même, nous l’activons. Nous pouvons exploiter ces forces du Bélier, ce don, pour s’éveiller. Ce don se présente sous la forme de feu, le feu divin, feu de l’aide consciente. Si nous abusons, alors nous abusons ces forces du Bélier et devenons agressifs, nous nous disputons, nous nous battons, nous avons des problèmes. Et vous voyez cela avec les natifs du Bélier qui ont une dose supplémentaire de cette influence. Ils ont tendance à se battre avec un grand courage, une grande énergie, mais peuvent aller dans la mauvaise direction, et se battre, et se battre, et se battre pour la mauvaise chose. Les forces du Bélier sont les forces du Ram, de l’agneau, du feu et cette force peut nous aider ou il peut nous faire du mal en fonction de notre volonté.

Questions et Réponses

Public: Quel est le quatrième niveau de la conscience?

Instructeur: Je vous remercie. Le troisième niveau de conscience est ce que nous appelons le rappel de soi ou la conscience continue. Et voici ce que tout initié de toute tradition essaie de développer et parfaire. Ceci est développé et perfectionné par la transmutation des énergies et par la direction de ces énergies à travers la méditation. Lorsque cette Conscience continue commence à se cristalliser, lorsque la conscience s’éveille, il y a un degré de développement que l’initié peut approcher qui est appelé un Turiya. C’est un niveau très avancé, dans certaines conditions, il peut être appelé Nous, de la même manière j’ai mentionné l’Atom Nous, mais ce serait la perfection de cela. Donc, nous devons comprendre qu’il y a une distinction. Ce degré de conscience – Turiya – est possédé par le Bouddha, Krishna, par Jésus, des maîtres très élevés qui ont accompli des œuvres incroyables sur eux-même pour éveiller la conscience à ce degré. Ce type de perception, ce type de conscience, peut voir de nombreux niveaux de vie en même temps sans obscurcissement, sans subjectivité.

S’approchant de cela nous arrivons à travers ces niveaux inférieurs de sorte que nous sommes constamment conditionnés et filtrés par des niveaux subjectifs de perception. Même si vous éveillez la conscience dans un rêve vous pouvez seulement voir les choses subjectivement, autrement dit des projections de votre propre mental. Le fait de s’éveillez dans un rêve ne signifie pas que vous êtes objectivement éveillé. Voilà une autre chose et cela demande beaucoup de discipline, beaucoup de travail. Petit à petit, la conscience objective commence à devenir une réalité et quand cela est parfaite, on a atteint ce niveau, le quatrième niveau. Même alors il y a des niveaux, même alors il y a du travail à faire. Ne pensez pas que le simple fait que quelqu’un a atteint l’Auto-Réalisation qu’ils ont finis: ce n’est pas ça. Il y a des niveaux, et des niveaux, et des niveaux. Cette ligne de l’Être va très haut et il va aussi très bas. Malheureusement, la plupart des gens descendent sur elle, en allant plus profondément dans le sommeil, plus profondément dans les comportements animaux, plus profondément dans la destruction.

Public: Je veux dire, si vous regardez la Conscience de la planète, je pense qu’elle semble toujours s’accroître. Je pense que la conscience a des pôles qui alignent. Si vous regardez juste comme par exemple le homo sapiens devient érigé puis est en mesure d’utiliser des systèmes d’énergie …

Instructeur: Eh bien c’est selon une certaine perception que nous avons de nos jours. L’idée que l’humanité évolue sur un arc vers le haut est une théorie. Il peut y avoir certains éléments de preuve à l’appui de cela et souvent c’est notre droit de développement technologique est cité, ou la sophistication de notre culture, nous prenons souvent cela comme exemple. Mais quand on regarde le tableau d’ensemble, en particulier si l’on examine la Doctrine du Cœur et ce qui est enseigné dans les Doctrines Ésotériques, nous voyons effectivement que l’humanité est au plus bas niveau de développement dans cet âge actuel. Nous sommes dans le Kali-Yuga, l’Âge des Ténèbres, l’âge de fer. Une comparaison facile que nous pouvons faire, si vous avez une sensibilité artistique, comparez les œuvres de notre civilisation contemporaine avec les œuvres des Grecs, les œuvres des Égyptiens, les œuvres des anciens Chinois, les œuvres des anciens Méso-Américains. Il y a un contraste frappant. Vous voyez une grande beauté dans ces œuvres, une grande beauté, une beauté impressionnante inimaginable, mais que voyez-vous dans nos villes modernes? Des structures de pollution, en décomposition, des personnes vivant dans des conditions épouvantables. Ceci est un fait, et il ne répond pas tout, mais dans la Doctrine Ésotérique, la doctrine secrète, il est dit que nous sommes dans les temps les plus sombres.

Le processus de l’éveil de la conscience révèle cela. Vous commencez à voir les choses que notre conditionnement actuel bloquent. Ceci est un facteur clé. Le corps que nous habitons maintenant, ce corps physique, est la réalisation de notre conscience pour un certain nombre d’années dans un certain environnement. Cet environnement est une conjonction de forces de conditionnement ou de facteurs qui sont appliqués à la Conscience par notre karma, par notre environnement, par des facteurs tels que cela. Ce conditionnement est ce qui nous pousse à dormir, à rêver. Rêver au type de biens que nous pourrons avoir un jour, rêver au genre d’admiration que nous voulons, l’envie des autres que nous voulons. Quelles que soient nos objectifs particuliers, quelle que soit notre conditionnement particulier, c’est généralement pour nous garder endormi mais nous ne percevons pas ce qui se passe réellement dans le monde, ce qui se passe réellement dans nos vies. Parfois, vous trouvez cela. Certains d’entre nous ont une conscience qui devient stimulée par la souffrance, par tous les problèmes et nous voulons faire quelque chose à ce sujet. Mais c’est très facile dans notre état actuel d’être dépassé, d’être traumatisé quand nous commençons à voir la grande sophistication de tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés en tant que société et en tant que monde. Donc, souvent les gens qui ont l’intention d’aider deviennent traumatisés, deviennent choqués, et ils abandonnent cela. Ils peuvent même commencer à contribuer au problème sans le savoir, et c’est parce que tous ces problèmes auxquels nous faisons face sont si compliqués, si interdépendants que notre petite intelligence, ce petit seau que nous avons ne peut pas contenir tout cela. Et vous voyez beaucoup de ce traumatisme de nos jours.

La façon de le résoudre c’est d’éveiller la conscience. Chaque personne est la société elle-même. Chaque personne est connectée à toute autre personne, personne n’est indépendante. Nous sommes tous dépendants les uns des autres pour tout. Tout ce que vous portez maintenant a été produit par quelqu’un d’autre, tout ce que vous mangez a été produit par quelqu’un d’autre, à peu près, pas beaucoup d’entre nous tous font pousser notre propre nourriture et font notre propre nourriture. Mais nous oublions cette interdépendance quand elle vient à notre mental, quand elle vient à nos sentiments, à nos actions.

Nous pouvons promouvoir des changements considérables en étant honnête, en étant sincère, en essayant de changer nous-mêmes, en devenant à connaître Dieu à l’intérieur. Vous pouvez voir cela chez certains individus qui restent fidèles à cela, comme Gandhi, comme Yogananda, comme Jésus. Même certains qui n’a jamais éveillé la conscience, mais qui est resté fidèle à un idéal intérieur, un but intérieur qui est sincère et véridique et ils parviennent à faire le changement au profit des autres. Nous avons tous cette capacité.

Donc, ce que je dis en synthèse est que, notre perspective historique n’a pas vraiment d’importance, ce qui importe c’est de savoir comment nous percevons en ce moment. Ce qui est passé est passé, il n’existe pas, et il n’y a pas d’avenir. Ce qui existe est en ce moment et c’est la porte. Cette porte est à l’intérieur de votre propre cœur, c’est dans votre glande pinéale, c’est dans votre psyché, c’est dans votre conscience. Rester concentré et debout dans cette porte demande tant de volonté et de discipline. C’est le plus grand travail qu’une personne ne pourra jamais entreprendre, non seulement le plus difficile, le plus terrifiant, le plus risqué, c’est aussi le plus gratifiant. Le processus de l’éveil de la conscience, recevant les influences de notre être intérieur est la porte d’entrée, la porte à la sérénité, à l’expérience d’un cœur tranquille, à la compréhension de la nature de la réalité. Et encore cela ne vient pas facilement, cela ne vient pas un jour à l’autre.

Public: Comment pouvons-nous exploiter la nouvelle énergie du verseau qui frappe la Terre maintenant? Y a-t-il des exercices pratiques?

Instructeur: Eh bien, nous allons parler dans la conférence sur le Verseau mais oui il y en a. Il y a de nombreuses pratiques et techniques lié à chaque signe que nous pouvons utiliser. Il y a plusieurs liées au Bélier. Je vais vous donner un simple. Lorsque vous avez un peu de temps pour se détendre, d’abandonner tous vos soucis et préoccupations, et probablement vous allez devoir créer ce moment-là, de décider que vous allez le faire. Asseyez-vous et détendez-vous très bien, fermez vos yeux et commencez à imaginer une lumière. Imaginez les forces du Bélier, la lumière, descendant d’en haut, illuminant votre cerveau, inondant la glande pinéale et la glande pituitaire avec la lumière, avec le feu et le chant à vous-même, vous pouvez le faire à voix haute, c’est encore mieux, le mantra AUM. Trois lettres; et allongez les voyelles. C’est très bon si vous vocalisez cela parce que les vibrations produites par la gorge, aura une incidence sur le cerveau, la glande pinéale, la glande pituitaire et le reste de votre corps. Faites cette pratique quotidiennement; ne pensez pas, fait la tout simplement.

Prenez une période de temps et travailler avec elle, ouvrez votre mental, ouvrez votre coeur, et priez et imaginez cette force et vocalisez le mantra. Soyez sérieux. Que faites-vous de votre vie? Quel est le but de votre vie? Simplement exister? Passer d’une forme de souffrance à l’autre jusqu’à la mort? Quel est le point de cela? La plupart des gens vivent de cette façon brouillée pour obtenir une possession matérielle après l’autre ou l’honneur du monde l’un après l’autre pour seulement être poignardé dans le dos, pour être trahi, seulement pour être déçu. Parlez-en à une personne âgée et vous constaterez cela.

Profitez de ce moment, formez votre conscience à s’éveiller. Voici comment nous profitons de toutes ces forces et commencons à développer les douze sens. Nous avons les cinq physiques que nous connaissons, avec lesquels nous sommes en contact avec ce monde physique, mais il y a sept sens supérieurs liés à nos sept chakras. Ce sont les douze fruits de l’Arbre de Vie, de qui l’Apocalypse dit que celui qui vaincra peut consommer, peut manger les fruits, les douze fruits de l’Arbre de Vie. Aussi dans l’Apocalypse il y a une femme qui se tient debout sur la lune revêtue du soleil qui a douze étoiles encerclant sa tête comme une couronne, à droite? Nous avons cette couronne, Kether, la couronne de ces douze puissances qui se développent dans l’âme pleinement développée, qui porte le Soleil, le Christ comme son vêtement, et qui foule la Lune à ses pieds, les forces de l’animal, les forces lunaires.

Public: Quand quelqu’un percoit subjectivement dans le plan astral est-ce que quelqu’un avec une conscience objective éveillée perçoit la même chose (la projection)?

Instructeur: Eh bien, si votre question est cela, disons que vous êtes dans le plan astral et certains Ange ou Maître vient vous rendre visite, vous êtes là en train de rêver, en train de voir votre monde subjectivement, oui cet Ange va voir cela comme une bulle, comme un mirage et vous voit dormir à l’intérieur de celle-ci. Vous pouvez développer la capacité de voir cela, ainsi, avec l’aide de votre Être, avec l’aide de Dieu. Avoir la perception objective est possible pour tout le monde, en tant que question de volonté; cela ne relève pas du temps. Le temps est une illusion. La seule chose qui existe est maintenant. Si vous avez suffisamment de volonté, vous pouvez marcher à travers cette porte de l’instant présent, consciemment, dans les niveaux supérieurs de perception et voir des vérités objectives. En d’autres termes, vous pouvez entrer en Samadhi, qui est une perception de la vérité sans l’interférence de l’ego. Tout le monde peut le faire. Le problème est que vous devez avoir suffisamment de volonté, et comme nous sommes, toute notre volonté est prise au piège dans le désir, donc nous désirons cette expérience, nous la désirons. Juste là, vous êtes bloqué, vous ne pouvez pas l’avoir parce que le désir est en train de conditionner votre conscience et vous êtes piégé dans ce niveau.

Public: Voilà pourquoi il est si facile d’imaginer à propos, comme en une seconde, vous pouvez élaborer cette grande imagination d’une sorte de désir que vous avez parce que vous avez tellement de volonté piégée dans ce type de désir?

Instructeur: Précisément. Nous avons tellement de volonté dans le désir, c’est très facile d’imaginer des désirs, très facile, mais imaginer quelque chose consciemment sans désir, nous devenons frustrés parce qu’on n’a pas développé cette capacité. La Conscience, la Conscience libre, est faible comme un bébé. Lorsque nous sommes nés dans un corps physique, nous avons ce développement très peu de la conscience parce que dans toutes nos vies antérieures, nous avons ignoré, ou pire, nous avons trahi. Nous sommes donc pris au piège dans toutes ces constructions subjectives dans notre propre mental. Donc, quand nous sommes nés cet ego n’est pas encore là, il y a juste la Conscience. Voilà pourquoi les bébés sont si beaux. C’est juste la Conscience là, mais est très simple, elle ne se développe pas. Petit à petit comme le Karma intègre, l’ego intègre, le bébé commence à manifester des comportements vraiment négatifs et c’est tout son propre Karma. Nous avons en nous ce même enfant, notre propre conscience, mais elle doit être cultivée.

Alors maintenant, quand nous méditons, quand on imagine, c’est très difficile. Imaginer quelque chose sans désir, sans ego, n’est pas facile, mais nous pouvons le faire, nous devons juste être patient. Rien dans la nature ne se développe par des sauts; la Conscience aussi. Il faut de la patience, de la ténacité et du travail. Maintenant, vous devez garder à l’esprit que dans le même temps je dis le temps n’est pas un facteur, il ne l’est pas. Le facteur c’est la volonté. Le facteur c’est de garder la Conscience active et consciente, de travailler, c’est ce qui pousse, pas le temps. Vous pouvez étudier cette doctrine pendant dix ans, trente, pendant plusieurs vies, et ne jamais s’éveiller. Vous pouvez étudier cette doctrine pour un couple un mois, quelques jours, quelques heures, et s’éveiller, et cela dépend entièrement de votre utilisation de votre propre conscience à l’intérieur, pas de quelqu’un d’autre. Aucun maître ne peut venir et vous éveiller; aucun enseignant ne peut le faire, vous seul.

Public: Alors quel que soit le signe que vous êtes, le Bélier est l’une des influences les plus importantes pour nous tous tout le temps ou principalement au cours de ce signe dans le calendrier?

Instructeur: Voilà une bonne question. Tous les signes sont importants pour tout le monde, oui. Mais bien sûr, au cours du processus de l’année, que tout est en mouvement, les signes ont une influence particulière, plus forte. Donc, nous passons par ces périodes de temps où le Bélier est plus fort, plus influent, et il y a des exercices comme ceux que je vous ai parlé pour exploiter cette force, pour tirer parti de cette énergie supplémentaire, et cela est vrai pour chaque signe. Et nous allons étudier cela au cours des prochaines semaines. Avec chaque signe, nous allons étudier les influences et certains exercices que nous pouvons utiliser pour en tirer parti.

En outre, notre propre signe de naissance, le signe sous lequel nous sommes nés, fournit également une influence supplémentaire, mais généralement à l’intérieur de nous, il est négatif parce que nous ne le transformons pas consciemment. Nous devons le convertir en positif, de la même manière que l’influence périodique.

Amen.

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : Aries