La Prière du Seigneur

La Prière du Seigneur, appelée en Latin «Pater Noster», est puissante lorsque nous la récitons en Latin, compte tenu du fait que le Latin est une langue racine romantique de différentes langues romanes comme l’Espagnol, le Français, l’Italien, et le Portugais. Nous trouvons aussi des mots Latins dans la langue Anglaise.

ptah
Ptah

«Pater [Πτα – Ptah] noster, qui es in cælis.
Sanctificetur nomen tuum.
Adveniat regnum tuum.
Fiat voluntas tua, sicut in cælo, et in terra.
Panem nostrum supersubstantialem da nobis hodie.
Et dimitte nobis debita nostra, sicut et nos dimittimus debitoribus nostris.
Et ne nos inducas in tentationem.
Sed libera nos a malo.
Quia tuum est regnum, potentia et gloria in saecula saeculorum.
Amen.»

Nous allons expliquer la Prière du Seigneur du point de vue kabbalistique en fouillant dans les quatre langues principales.

Dans l’Évangile de Luc est écrit:

«Et une suscription était également écrit sur lui avec des lettres en Grec, en Latin et en Hébreu, ‘C’est le Roi des Juifs.» – Luc 23:38

La langue Hébraïque est dérivée de l’Araméenne. Voilà pourquoi quand nous allons dans l’explication de la Prière du Seigneur, nous devons aller dans les nombreuses langues qui étaient parlées il y a deux mille ans, lorsque Jésus enseignait publiquement.

«Quand Israël était jeune, je l’aimais, et j’ai appelé mon fils hors d’Égypte [Het-Ka-Ptah].» – Osée 11: 1

Le graphique ci-dessus est du symbole égyptien Ptah, qui est aussi appelé Ftha ou Patah, qui, en tant qu’archétype a été très actif en Egypte. Nous trouvons Ptah dans la Bible comme Tso-Phtah Paneach צפתה פענח [Genèse 41:45]. Ainsi, nous allons également expliquer ce que symbolise Ptah. Voilà pourquoi au fond de ce symbole ou archétype puissant nous avons écrit la citation d’Osée chapitre 11, verset 1.

Avec cela, nous voulons souligner que Tso-Phtah Paneach  צפתה פענח est venu avec Moïse hors d’Egypte.

Et Moïse prit les os de Joseph [צפתה פענח] avec lui, car il avait directement fait assermenter les enfants d’Israël, en disant: Dieu vous visitera certainement; et vous devrez remonter mes os loin d’ici avec vous. – Exode 13: 19.

De même, Jésus sortit de l’Egypte.

Et quand ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut à Joseph dans un rêve, disant: lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te le dise: car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. Quand il se leva, prit le petit enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Egypte: et était là jusqu’à la mort d’Hérode, afin que fût accompli ce qui a été dit du Seigneur par le prophète, disant, hors d’Egypte j’ai appelé mon fils. – Matthieu 2: 13-15.

Ainsi, toutes ces prières et sagesse que nous trouvons dans le Christianisme, l’Islam, le Judaïsme sortent de la même terre: l’Égypte. Lorsque nous étudions les archétypes égyptiens, qui sont très profonds, nous les Gnostiques ne tombons pas dans l’erreur de penser comme les ignorants qui pensent que ce sont des « idoles ». Nous connaîssons ce que sont les idoles, et ce que sont les archétypes.

Ptah

En regardant cet archétype Ptah, nous trouvons des symboles très profonds, en particulier ceux qu’il tient dans ses mains.

Nous trouvons sur le premier graphique qu’il tient un bâton appelé Was (prononcé ouas); en haut de ce sceptre nous voyons aussi un symbole, une sorte de tête d’oiseau, c’est le cynocéphale Seth. Il tient également le Djed, un autre sceptre, qui est le symbole de la stabilité. Dans ses mains, il tient deux croix Ankh, qui sont le symbole de deux Clés. Rappelez-vous que dans la symbolique Chrétienne, nous trouvons le même symbole avec l’apôtre Pierre tenant les clés du ciel dans ses mains. C’est le même symbole. La croix Ankh est un symbole sexuel et très profond lié à la création.

Ptah était très célèbre dans l’Egypte antique, et est toujours affiché de nombreuses manières, mais dans les sociétés ésotériques, les groupes qui connaîssent et comprennent ce que symbolise Ptah.

ptah-name
Ce sont les hiéroglyphes du nom de Ptah. La figure carrée ou rectangulaire est la lettre P. Le demi-cercle est la lettre T. La corde symbolise les deux serpents, et c’est la lettre H. C’est la façon dont on écrit en hiéroglyphes Ptah. Voilà comment nous épelons en hiéroglyphes Ptah, le Père.

Le Pater Noster est Ptah, car en effet, lorsque nous étudions le symbole de Ptah, nous trouvons ce que Madame Blavatsky affirme dans La Doctrine Secrète,

    Ptah le fils de Kneph dans le Panthéon Égyptien est le principe de la lumière et de la vie à travers laquelle la création ou plutôt l’évolution a eu lieu; le Logos et Créateur Égyptien, le Démiurge. Une très vieille Déité, qui, selon Hérodote, avait un temple érigé pour lui par Ménès, le premier roi d’Egypte. Il est le dispensateur de la vie et l’auto-engendré et le père d’Apis, le taureau sacré, conçu par un rayon venant du Soleil. Ptah est donc le prototype d’Osiris, une Déité tardive.

    Hérodote dit qu’il est le père de Kabiri, le mystère-dieux et le Targum de Jérusalem dit: les Egyptiens appelaient la Sagesse de la Première Intelligence du nom de Ptah. – HP Blavatsky

La première intelligence est la sephirah Kether. Continuons la lecture de cette citation.

    Ptah est Maat, la sagesse divine, mais sous un autre aspect, il est Svabhavat, la substance auto-créée. Comme le dit une prière qui lui est adressée dans le rituel de la mort: Après avoir appelé Ptah « père de toute paternité et de tous les dieux, générateur de tous les êtres humains, produits par sa substance. « Tu es sans père, étant, engendré par ta propre volonté; tu es sans mère, étant né par le renouvellement de ta propre substance de qui procède la substance. – HP Blavatsky

Ptah en tant qu’archétype renferme un merveilleux symbole que nous allons étudier du point de vue Gnostique pour le comprendre.

ptah-tree-of-life
Nous trouvons Ptah dans l’Arbre de Vie, les vingt-deux lettres de l’alphabet Hébreu, et le cercle du Zodiaque. En effet, avec ses trois lettres Ptah représente le premier triangle de l’Arbre de Vie: Kether, Chokmah, Binah, ou comme nous l’appelons dans le Christianisme: Père, Fils et Saint-Esprit.

Ptah se synthétise dans la sephirah Binah, parce que Binah, qui est le Saint-Esprit, est la force créatrice qui se manifeste à travers les organes sexuels. Voilà pourquoi, lorsque nous nous référons à Ptah nous l’appelons le Tout-Puissant Ptah, ou le puissant Ptah, comprenez que la puissance sexuelle descend depuis l’Absolu Solaire dans la sephirah Yesod, qui est l’énergie sexuelle.

Lorsque nous nous référons à Ptah, nous trouvons cet archétype à différents endroits dans l’Arbre de Vie et à l’intérieur de nous. Par exemple, nous appelons aussi Ptah Ra; parce que «Ra» ou Re est le Logos Solaire.

falcon

Dans le graphique ci-dessus se trouve le symbole de Ra. Dans les hiéroglyphes égyptiens le symbole de l’œil est la lettre R. L’oiseau est le symbole de la lettre A dans les hiéroglyphes égyptiens. Donc, oiseau + œil est Ra.

Le faucon symbolise la descente de la lumière solaire dans l’humanité. Donc, voilà comment les Egyptiens ont symbolisé ce merveilleux archétype Ra, qui est en effet lié à l’Absolu Solaire, la force que dans la Kabbale on appelle l’Ain Soph Aur, la «lumière illimitée.» Ptah est la source même de la lumière.

La lettre P est la sephirah Kether, un symbole du « Père ». La sephirah Chokmah est la lettre T, la croix, le Fils; la sephirah Chokmah est le Christ dans le Christianisme qui descend avec sa croix pour travailler. La lettre H est le Saint-Esprit, ou comme on dit dans la Kabbale: Iod Hei Vav, et Hei. Cette deuxième lettre Hei dans Iod Hei Vav Hei symbolise l’Absolu Solaire. Ainsi, Iod Hei Vav Hei est ce que nous appelons en termes égyptiens Ptah Ra.

Donc, de l’union de ces deux mots ou archétypes, Ptah et Ra, nous épelons le mot Patar, qui est le nom sacré de l’apôtre Pierre, qui est toujours représenté par les lettres PTR. Voici ici le secret de cet archétype ou symbole, qui demeure en chacun de nous. Donc, visualisez toujours ces archétypes à l’intérieur, car il n’y a pas un seul être humain sans Ptah Ra.

Dans d’autres conférences nous expliquons que Ptah est ce que nous appelons le Glorian, le souffle de l’Absolu qui émane éternellement dans le premier instant dans le but d’entrer dans l’univers pour son développement. Ce souffle de l’Absolu est lumière, mais c’est une unité de lumière, c’est pourquoi en Grec, elle est appelée Monade («unité»). À l’intérieur de cette Monade – qui est cette lumière, Aur en Hébreu, et Ra en Égyptien – nous trouvons Ptah, P T H, qui signifie: atomes spirituels du Père, du Fils et du Saint-Esprit à l’intérieur.

Ra et Ptah ensemble sont le nombre quatre, qui est le Saint Tetragrammaton (Iod Hei Vav Hei). Ptah symbolise la Sainte Trinité, et avec Ra, la lumière solaire, est le Tetragrammaton qui travaille dans chaque corps humain. Cette lumière vient d’en haut et se place dans les gonades sexuelles avec ses deux clefs. Voilà pourquoi vous trouvez que Ptah a deux clefs. La clef droite: l’homme, et la clef gauche: la femme. En les croisant, nous construisons le pouvoir. Voilà pourquoi il est dit que Ptah est le créateur en lui-même.

Voici ici, ce grand symbole de la Sainte Trinité en Egypte. C’est notre Père qui est au Cieux. Nous devons comprendre que chacun de nous a Notre Père qui est aux Cieux; ce Père est à l’intérieur. Le père n’est pas à l’extérieur, il est à l’intérieur. Il est à la base même de notre existence. Voici la prière du Seigneur écrit en Hébreu pour ceux qui connaissent l’Hébreu:

אָבִינוּ שֶׁבַּשָׁמַיִם יִתְקַדַּשׁ שְׁמֶךָ׃
תָּבֹּא מַלְכוּתֶךָ יֵעָשֶׂה רְצוֹנְךָ כַּאֲשֶׁר בַּשָׁמַיִם גַּם בָּאָרֶץ׃
אֶת־לֶחֶם חֻקֵּנוּ תֵּן־לָנוּ הַיּוֹם׃
וּמְחַל־לָנוּ עַל־חׂבוֹתֵינוּ כַּאֲשֶׁר מָחַלְנוּ גַּם־אֲנַחְנוּ לְחַיָּבֵינוּ׃
וְאַל־תְּבִיאֵנוּ לִידֵי נִסָּיוֹן כִּי אִם־תְּחַלְּצֵנוּ מִן־הָרָע
כִּי לְךָ הַמַּמְלָכָה וְהַגְּבוּרָה וְהַתִּפְאֶרֶת לְעוֹלְמֵי עוֹלָמִים אָמֵן׃

«Abinu Sheba Schamayim» est la façon dont Jésus a dit: «Notre Père qui es aux Cieux» en Hébreu. Dans les lettres hébraïques de « Abinu Sheba Schamayim » [אָבִינוּ שֶׁבַּשָּׁמַיִם] nous trouvons le symbole merveilleux de «Abinu», notre Père Ptah.

Dans ces lettres, nous trouvons également les trois lettres mères que nous trouvons dans le centre de l’image du cercle zodiacal avec les 22 lettres Hébraïques.

rosecross-zodiac

La lettre Aleph א du אָבִינוּ symbolise l’air. La lettre Shin ש de שֶׁבַּשָׁמַיִם représente le feu. La lettre Mem מ de מַיִם représente l’eau. Ce sont les trois forces élémentales des trois lettres mères qui émanent du souffle qui est symbolisé par la lettre ה Hei. Comme nous l’avons expliqué dans d’autres cours, ces lettres ensemble s’épellent Hachem האשמ. Hachem signifie «Le Nom.»

Ha-Shemayim השמים, qui est pluriel, signifie «les cieux», qui en tant que la plus haute partie de chacun de nous, est pluriel. J’ai mon propre père, et chacun de vous a votre propre Père, ainsi, il y a – שמים shemyim – «beaucoup de noms», parce que chacun de nous a son propre nom. Dans la Kabbale nous disons השם Hachem, «Le Nom», donc, השמים Ha-Shemayim a de nombreuses significations.

Voyez ici cette explication kabbalistique de la langue Hébraïque «Abinu Sheba Schamayim», «Notre Père qui es aux cieux.» En effet «Sheba» en Araméen signifie sept. Quand nous disons Sheba nous nous référons au royaume, la Sephirah Malkuth («Royaume»).

Quand nous disons «Abinu Sheba Schamayim», nous nous référons au Shabbath, le septième jour, notre Père Binah, la septième force, Saturne. La sephirah Binah est l’Esprit Saint dans les cieux שמים Schamayim. Tout émerge de la force sexuelle créatrice de Binah, le Saint-Esprit.

Comme vous pouvez le voir, nous retrouvons le mot Shem (qui signifie «nom») dans Schamayim. Quand nous lisons «le nom» השם Hachem, cela signifie le nom de Dieu. Étudions maintenant l’ensemble de la phrase en Hébreu:

    «Abinu Shebashamayim, Yitkedesh Shemkha»

    «Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit Sanctifié.»

Sept est Sheba; nom est Shem. Le pluriel de שם Shem est שמים Schamayim, qui signifie des noms, même si cela se traduit par Cieux. Ainsi, שמים Schamayim, cieux, est formé par tous les noms de Dieu. Voilà comment nous comprenons Kabbalistiquement שמים Schamayim.

Juste par lui-même ים Yam signifie eau. ים Yam ou Yim signifie aussi mer. Maintenant, quand on parle de l’eau, nous parlons du fluide Akashique dilué dans l’espace, qui enregistre tous ces noms divins, c’est là que nous trouvons tous ces noms divins. C’est pourquoi, lorsque nous parlons de אלהים Elohim («Dieux et Déesses»), nous demandons: Est-ce que le nom de Dieu est Allah? Oui, il l’est. Est-ce que le nom de Dieu est INRI? Oui, il l’est. Est-ce que le nom de Dieu Jehovah? Oui, il l’est. Est-il Tao? Oui, il l’est. Le nom de Dieu est שמים beaucoup de noms. Dieu est Elohim («Dieux et Déesses»). Voilà pourquoi שבשמים Sheba-Shamayim signifie שב Sheb, שבע Sheba sept, qui est – en termes féminins – מַֽלְכַּת-שְׁבָא Malkuth, la reine מלכה Malkah de שבע Sheba la septième Sephirah; et – en termes masculins – שמים Schamayim signifiant noms ou cieux.

Comme vous le voyez, le mot Shebashamayim signifie «sept cieux» et Malkuth la septième, ou Binah, le septième ciel; tous ensemble ils sont שבתות Shabbatoth. Voilà comment dans la Kabbale nous comprenons שבשמים Sheba-Shamayim en synthèse.

ptah-Egypt-hashamim
Revenons au graphique de Ptah. Vous avez besoin de voir cela pour le comprendre. Quand nous disons Ha-Shamayim, nous visualisons le mot au milieu de la colonne, la colonne du milieu de l’Arbre de Vie, que Ptah tient avec ses deux mains, avec deux clefs. C’est la colonne vertébrale. Telle est la puissance de Dieu. La puissance de Dieu est dans votre colonne vertébrale. Si vous ne travaillez pas à l’intérieur de votre colonne vertébrale, vous ne développez pas cette puissance. Pour développer cette puissance, vous devez tenir avec vos deux mains les deux clés. L’un des deux arbres de ce sceptre que Ptah tient comporte quatre niveaux. Ces quatre niveaux sont les quatre mondes: Atziluth, Briah, Yetzirah et Assiah [Qu’est-ce que les quatre mondes?], les quatre mondes manifestés que Dieu a en son pouvoir; tel est le sens de Ptah tenant tout cela.

four-worlds-color

rosecross

Comme vous pouvez voir au milieu de la Rosecroix, nous trouvons les trois lettres mères primaires; autour d’elles, nous trouvons les sept lettres doubles. Sept Sheb, שבע Sheba et comme pluriel ou double nous trouvons le mot שבתות Chabbatoth. Ici, nous devons comprendre que notre propre rayon particulier (la lettre Hei, le Glorian) – avec ses trois lettres mères primaires à l’intérieur – en entrant dans l’univers agit et projette sa puissance créatrice à travers l’un des sept rayons cosmiques, ou Sept Elohim Créateurs Cosmiques. Le livre de l’Apocalypse parle abondamment au sujet des sept.

« Et je regardai, et voici, au milieu du trône et des quatre animaux, et au milieu des vieillards, se tenait un Agneau qui a été immolé, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les Sept Esprits de Dieu envoyés sur toute la terre. »- Apocalypse 5: 6

Apocalypse 5: 6 dit en synthèse que l’Agneau de Dieu, qui est symbolisé par les trois lettres mères primaires au milieu, a sept cornes et sept yeux. Cela signifie, les sept lettres doubles; au fond, nous avons aussi ces sept forces doubles. Notre Glorian est attaché à l’un de ces sept rayons, et ce rayon est aussi notre Père qui est dans les cieux. Cette corne est cosmique, nous dirons que c’est le Cosmocréateur qui a pris soin de notre Glorian quand il a émergé de l’Absolu. Ces sept Cosmocréateurs sont pleinement développés, et demeurent à l’intérieur de nous en tant qu’archétypes. Ils sont devenus en charge de nombreux rayons, afin de les guider dans l’univers et de les développer, car ils savent comment le faire.

Dans ce système solaire, les sept rayons puissants sont dirigés par Gabriël, Raphaël, Uriël, Michaël, Samaël, Zachariël et Orifiël. Ils sont représentés par les sept lettres doubles qui sont autour des trois lettres mères. En dehors des sept, nous trouvons les douze lettres simples qui symbolisent les douze tribus d’Israël ou les douze signes du zodiaque dans lesquels ces archétypes se développent. Ainsi, 12, 7 et 3 forment trois cercles concentriques qui symbolisent également nos archétypes à l’intérieur de notre propre individualité particulière, ou Rosecroix.

Quand nous disons «Israël» nous regardons vers les douze tribus, les douze signes du zodiaque, les douze lettres simples qui sont gouvernées par les sept lettres doubles, les sept Cosmocréateurs et profondement à l’intérieur, les trois forces primaires qui sont le Père, le Fils, et le Saint-Esprit à l’intérieur de nous. C’est ce que nous appelons les vingt-deux archétypes. Nous avons tous les vingt-deux archétypes à l’intérieur de nous. Tous ces douze archétypes, Israël, ainsi que les sept rayons puissants, et les trois forces primaires, à l’intérieur de notre propre rayon particulier, sont ce que nous appelons השם Hachem, השמים Ha-Schamayim, «les cieux.» Voilà pourquoi, lorsque nous parlons des douze signes du zodiaque, nous pointons vers l’espace extérieur, les cieux. Tout cela est en relation avec chaque unité; avec vous, avec moi, avec d’autres planètes. Tout le monde a ces types d’archétypes à l’intérieur. C’est ce que nous appelons השמים Ha-Schamayim. En synthèse, toutes les lettres de השמים Ha-Schamayim, «Les Cieux» ou «Les noms», descendent dans la sephirah Malkuth. Selon la Genèse dans la Bible, dans Malkuth, ils sont appelés les Shemites, qui sont le développement de Shem. שֵׁם Shem est son nom d’origine. Comme vous le savez שֵׁם Shem était le premier fils de Noé. Noah (Noé) est cet archétype ou Atome Noûs que nous avons dans le ventricule gauche du cœur.

«Et Noé était âgé de cinq cents ans, et Noé engendra Shem שֵׁם.» – Genèse 5: 32

Le mot shemite ou sémite dérive de שֵׁם Shem. Ainsi, lorsque les gens dans cette époque, précisément en ces temps modernes, parlent d’anti-sémitisme ou d’anti-Shemitisme ils ignorent que ce terme signifie forces «anti-spirituelles». Ainsi, l’antisémitisme ne signifie pas ce que les ignorants pensent. Lorsque vous étudiez les Shemites ou Sémites dans ce monde physique, vous trouverez différentes races. Parmi eux se trouvent les Hébreux ou les Juifs. Les ignorants pensent que seuls les Juifs sont sémites ou Shemites. Mais, la vérité est que tout le monde est un Shemite, étant donné que nous avons tous השם Hachem à l’intérieur. Être anti-Shemite ou anti-Sémite signifie être contre le développement de השמים Ha-Schamayim, ces archétypes qui kabbalistiquement en conjonction sont nommés Israël.

Maître Samaël Aun Weor a déclaré:

ISRAËL est un mot qui doit être analysé.
‘IS’ nous rappelle Isis et les Mystères Isiaques.
‘RA’ nous rappelle le Logos Solaire.
Rappelons-nous le disque de RA trouvé dans l’antique Egypte des Pharaons.

‘EL’ est ‘EL’. ‘EL’ est le Dieu intérieur, profond à l’intérieur de chacun de nous.
Dans la séquence et corollaire étymologique correcte, le peuple d’Israël est constitué par les diverses parties de l’Etre. Toutes les diverses parties Auto-conscientes et Indépendantes de notre propre Etre individuel constituent le peuple d’Israël. – La Bible Gnostique: La Pistis Sophia Dévoilée

Ainsi, Israël est à l’intérieur de tout le monde, qu’ils soient Chrétiens, Juifs, Musulmans, Bouddhistes, Taoïstes ou Zoroastriens, etc. Tout le monde porte ces archétypes à l’intérieur, c’est ce que la Prière du Seigneur appelle «Abinu Shebashamayim Yitkadesh Shimkha», qui est, «Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié.» Ainsi, השם Hachem, «le nom» est à l’intérieur de nous, parce que nous avons ce Saint Nom dans les profondeurs de notre Conscience.

Qui et quel est le nom de votre Dieu intérieur? C’est quelque chose que vous devez découvrir. Les grands Avatars qui sont descendus ici dans Malkuth pour enseigner le verbe ont donné le nom de leur propre Dieu intérieur particulier. Mais, cela ne signifie pas que seuls ces Dieux existent. Dieu est Elohim, une Unité-Multiple-Parfaite dans les cieux, Schamayim, mais si nous descendons ici, en bas dans Malkuth, alors Shem est appelé Shemoth שמות – hébreu pour «noms» – c’est l’aspect féminin de cette Unité-Multiple-Parfaite des noms qui doivent descendre pour se développer. Voilà pourquoi, dans Malkuth, Shem est appelé Shemoth שמות parce Malkuth est une sephirah féminine qui doit développer Shem.

En d’autres termes, toute la force solaire de l’Absolu et les sept Cosmocréateurs et les 12 signes de la ceinture zodiacale descendent en tant qu’archétypes dans notre physicalité de différentes manières, de sorte que nous, en tant qu’hommes pouvons créer le sperme; qui est la semence de Brahma ou Abraham, notre Dieu intérieur. En ce qui concerne la création purement physique, les hommes cherchent une femme parce qu’elle est le sol, Adamah, le sol que les hommes ont besoin pour que leurs semences croîssent. Les hommes placent la semence dans l’utérus pendant l’acte sexuel. Voyez ici les deux clés que Ptah tient dans ses mains; la croix Ankh est la puissance sexuelle de l’Omnipotent, Ptah. Par la suite, la femme développe cette semence dans son ventre pendant neuf mois. Écoutez, dans l’ésotérisme nous comprenons que la femelle est la seule responsable de la création, c’est assez évident. Néanmoins, comprenez que la sephirah Malkuth (notre physicalité) est aussi féminine.

«Frères je parle à la manière des hommes, une disposition en bonne forme, bien que faite par un homme, n’est annulée par personne, et personne n’y ajoute. Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n’est pas dit: et aux postérités, comme s’il s’agissait de plusieurs, mais en tant qu’il s’agit d’une seule: et à ta postérité, c’est-à-dire, à Christ.» – Galates 3: 15, 16

Voilà pourquoi שבע Sheba est שבע-בת Bathseba «la fille des sept» le שבע-בת Sheba-Bath ou שבת Shabbath, qui est dans Malkuth, est aussi un symbole féminin que nous devons tous comprendre. Voilà pourquoi שבת Shabbath, le samedi est saint, «si nous le sanctifions»; en d’autres termes, שבת Shabbath est notre propre matière physique.

«Rappelez-vous le jour du sabbath, pour le sanctifier.» – Exode 20: 8

«[Rappelez-vous que] sur [Malkuth] le septième jour Elohim [Binah] a fini le travail qu’il avait fait; et Elohim se reposait sur [Malkuth] le septième jour de tout travail qu’il avait fait. Et Elohim bénit [Malkuth] le septième jour, et le sanctifia, parce qu’en ce jour il se repose de tout son travail que Elohim a créé et fait.» – Genèse 2: 2, 3

Vous voyez, le mot Français matière est féminine, et en Latin le mot mater signifie «mère». Ce ne sont pas une coïncidence car «Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.» C’est pourquoi nous trouvons ce symbolisme profond. Quand vous dites et priez, «Notre Père qui es aux cieux», vous devez être concentré sur ce que vous dites, parce que le père a différents niveaux.

Tout d’abord, «Notre Père» est notre propre Intime, notre propre Esprit, le fils de la trinité. Cet Esprit intérieur est la partie du Cosmocréateur qui est placée à l’intérieur de notre Monade supérieure pour que le Glorian se développe. Cet Esprit intérieur, cet Intime, est appelé El dans la Kabbale et c’est ce que la Bible appelle Abraham. L’Intime est appelé Atman en Sanskrit. Nous avons tous à l’intérieur notre propre Abraham. Il se rapporte également au créateur Brahma à l’intérieur de nous. Comme nous lavons expliqué dans d’autres conférences, Brahma est le fils de Vishnu, le Christ Cosmique, Ptah-Ra en mots Égyptiens.

Entrons dans les symboles qui sont très actifs en cette époque.

Un autre nom en Egypte pour le Père est Osiris. Beaucoup de Gnostiques commettent l’erreur de penser qu’Osiris est la sephirah Kether. C’est faux. Kether est à l’intérieur d’Osiris, mais Osiris est lié à la sephirah Daath. Osiris est un dédoublement de Ptah. Pour qu’Osiris existe, il a besoin de son Isis. Osiris et Isis sont la dualité que dans la Kabbale nous appelons Abba et Aima, père et mère, que nous devons honorer. Le fils d’Osiris et d’Isis est Horus, qui est symbolisé par le Faucon. C’est la lumière de Ptah-Ra qui descend dans la dualité, dans la manifestation, dans le monde manifesté. Osiris, Isis et Horus forment une autre trinité. Tout d’abord, dans le monde de Atziluth il y a la trinité appelé Ptah Ra, mais quand nous faisons appel à Osiris Ra, nous nommons la trinité qui se rapporte à la création, au monde de Briah.

Ainsi, à l’intérieur d’Osiris Ra, nous trouvons le Père, le Fils et le Saint-Esprit, mais dans Briah, le monde de la création. À l’intérieur d’Isis nous trouvons aussi le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Quand nos rituels ont été effectués dans l’Egypte antique, il nous fallait un prêtre et une prêtresse. Le prêtre est appelé Osiris, la prêtresse est appelée Isis. L’âme qui reçoit la grâce d’Osiris et d’Isis est appelée Horus, c’est le fils des deux. Voyez-vous cette trinité? Ce n’est pas dans le monde d’Atziluth, le premier triangle, mais dans la sephirah Daath, dans le monde de Briah, création. Cette trinité est un dédoublement; peu importe, les deux trinités détiennent la même puissance. L’une est Ptah-Ra le Tout-Puissant dans le premier triangle, et l’autre est Osiris, Isis et Horus en bas. Voilà pourquoi les gens pensent et disent qu’Osiris est une Déité tardif. Ils ne comprennent pas qu’Osiris est un dédoublement de Ptah, car Ptah est là-haut dans Atziluth. Par conséquent, étant donné qu’Osiris est un dédoublement de Ptah, il est aussi Ptah, mais dans une manifestation inférieure. Voilà pourquoi, lorsque nous parlons de rituels ou ce qui est appelé en Sanscrit Tantra, ne tombez pas dans l’erreur comme les gens qui pensent dans cette époque que le Tantra est juste l’acte sexuel ou la Magie sexuelle. Le Tantra est lié à n’importe quel type de rituel dans lesquels Osiris et Isis sont présents, ce qui signifie les deux polarités, le prêtre et la prêtresse, parce qu’en haut Osiris et Isis est Père-Mère, tandis qu’en-bas ils sont le prêtre et la prêtresse. Par conséquent, un rituel où l’aspect féminin est absent est à 100 pour cent ridicule, parce que c’est la femme qui allume le feu de l’homme. Voilà pourquoi dans beaucoup de temples dans les mondes internes celle qui allume la lumière de l’autel est la Nonne, la prêtresse. Elle est celle qui allume le feu (sexuellement parlant) de l’homme ou prêtre. C’est un symbole sexuel.

Quand le prêtre et la prêtresse accomplissent le rituel, ils l’accomplissent sur la pierre cubique de Yesod (H). Ils représentent les deux clés de P (Pira, un mot Latin qui signifie «chaleur intense») de PeTeR, ou le P de Ptah-Ra. Le T de PeTeR ou de PTah-Ra symbolise le croisement des deux clés, et le R de PeTeR ou de PTah-Ra est RA, la lumière solaire. Voilà pourquoi l’autel Gnostique (H) a les symboles des trois lettres: P, T, R. Le symbole des trois forces primaires de PTah-Ra, la lumière solaire du Christ.

Maintenant, il y a un autre symbole que nous devons effectuer sur l’autel: c’est TUM. Voici, quand nous plaçons le A à la place du T, nous prononçons AUM. Alors comme AUM, TUM est également un mantra qui apporte l’énergie du Père, du Fils et du Saint-Esprit à l’endroit où nous sommes situés. Voilà pourquoi ce mantra puissant ne devrait pas être prononcé en vain. Voilà pourquoi il est écrit:

«Tu ne prononceras point le nom de Iod-Havah Elohim, en vain; car Iod-Havah ne laissera point impuni celui qui prononcera son nom en vain.»- Exode 20: 7

Il y a beaucoup de shemyim שמים, beaucoup de noms, de mantras qui ne devraient pas être prononcés en vain, et TUM est l’un d’eux. TUM représente aussi le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Je le prononce maintenant parce que je suis en train de parler de cela, et en prononçant, je fais venir l’énergie du Père qui est dans les cieux ici-bas dans ce plan physique afin que vous compreniez comment cette lumière descend. Lorsque nous prononçons ce mantra, la lumière descend immédiatement. Ne le prononcez pas en vain; parce que si vous le prononcez comme si vous participez à des jeux, ce n’est pas bien. Il y a des gens qui jouent avec des prières, avec des mantras, et cela n’est pas positif.

Voici ces trois noms Ptah, Osiris, et TUM. Les trois sont des noms très puissants, et nous devrions savoir comment les utiliser.

eye-of-ra

«RA est le Père, le Père universel cosmique commun, qui est l’Absolu abstrait.»

«TUM est le corps du Père.» Le corps du Père ne signifie pas un corps physique. RA est la Lumière Solaire; Tum est le corps du Père dans tous les niveaux. Cela signifie que la force est active dans tous les mondes de la Kabbale. En tant qu’archétype en Egypte, les Egyptiens le symbolisent assis sur un trône.

atum

Quand nous disons Tum, alors toute l’énergie du Père, du Fils et du Saint-Esprit descend. Dans Père, Fils et Saint-Esprit se trouvent le résultat de Ra, la Lumière Solaire.

«Tum est un mantra terriblement divin et ne doit jamais être prononcé en vain ou joué avec, parce que notre Père qui est dans le secret descend immédiatement de là où il pourrait être.» – Samaël Aun Weor

Cléopâtre

cleopatraMaintenant, parlons de Cléopâtre, l’aspect féminin de ce sujet. Nous avons parlé du Père, mais que dire de la mère? Vous trouverez également ce merveilleux archétype en Egypte. Quand les gens parlent de Cléopâtre, ils se souviennent toujours de Cléopâtre qui était avec Marc Antoine, mais ils ignorent qu’il y avait beaucoup de Cléopâtres en Egypte. Une Cléopâtre est une vestale du temple. Une de ces vestales dans un temple en Egypte a été celle qu’a rencontré Marc Antoine en Egypte et qui s’est empêtrée avec lui. Mais étudions ce que signifie Cléopâtre, parce qu’elles sont ce que nous appelons dans cette époque «nonnes». Combien de nonnes trouvez-vous dans cette époque? Des nonnes Bouddhistes, des nonnes Catholiques, de nombreuses nonnes. Ainsi, Cléopâtre représente le même symbole.

Cléopâtre dérive du nom Grec Κλεοπατρα, Κλεος-Πτα (Kleopatra) qui signifie «gloire de Ptah, le père» dérivé de (κλεος – kleos) «gloire». Ceci est combiné avec πατρος, patros, «du père (Πτα – Ptah)» ou Κλεος-Ποτήρ «gloire de la Coupe» (ποτήρ – Poter). La coupe, la yoni, l’organe sexuel féminin, c’est le Saint Graal. Ainsi, Kleo-poter est Cléopâtre. Ne confondez pas Poter avec Harry Potter. Poter signifie tasse, calice, graal, la yoni sexuelle. Quand vous dites Cléopâtre, vous indiquez la force sexuelle féminine de Dieu. Voilà pourquoi les Cléopâtres étaient des vestales en Egypte.

  • Kleopatra: «clefs du père», de Kleis [κλείς] «clefs» + patros [πατρος] père
  • Kleopatra, Kleopetra: «Clef de Voûte», de Kleis «Clefs» [+] κλείς petra [πέτρᾳ] «pierre»

Ainsi, Kleopatra symbolise la clé de voûte, que dans la conférence précédente, l’instructeur a expliqué. La clé de voûte du temple, la pierre angulaire du temple, est une femme.

En Alchimie, au début la couleur de la pierre est noire. Le charbon contient le feu à l’intérieur. Alchimiquement parlant, nous sommes tous noirs parce que l’aspect féminin de notre sexualité est noire. Voilà pourquoi Ptah est noir. Voilà pourquoi Osiris est noir, et Cléopâtre la grande vestale, est noire; et aussi parce que l’Egypte antique qui est en Afrique, est la terre du peuple noir.

Le nom Afrique vient de Aphrodite, la déesse de l’amour. Aphrodite est la racine du mot aphrodisiaque, et beaucoup d’autres mots; elle est la déesse de l’amour. Voilà pourquoi Cléopâtre est un de ces symboles que vous trouverez dans l’Egypte antique.

Il est écrit que lorsque le Maître Jésus de Nazareth est allé en Egypte, il est entré dans le chemin de l’initiation; il est écrit: «et j’ai appelé mon fils hors d’Egypte» (Osée 11: 1).

Il est aussi écrit que Moïse venait d’Egypte.

    «Et les enfants d’Israël firent selon la parole de Moïse; et ils ont emprunté des Égyptiens des vases d’argent [lune], et des bijoux d’or [soleil], et le vêtement [Malkuth; tous cela représentent le secret mystique du Saint Nom. Ensemble, ils sont appelés «Urim et Tumim»]: Et Iod-Havah fit trouver grâce au peuple aux yeux des Égyptiens, qui se rendirent à leur demande. Et ils ont pillé [cette connaissance aux] les Egyptiens.»- Exode 12: 35, 36

Moïse était marié à une femme Éthiopienne. La femme Éthiopienne était noire.

    «Et Miriam et Aaron parlèrent contre Moïse à cause de la femme Éthiopienne qu’il avait épousé: car il avait pris une femme Éthiopienne» – Nombres 12: 1

Symboliquement et alchimiquement, lorsque vous commencez à travailler avec votre Cléopâtre (Kleopetra), ou lorsque vous commencez à travailler avec votre Nun (semence), votre prêtre ou prêtresse sont noires. C’est la façon dont vous devez comprendre ces symboles internement. Dans l’une des pyramides d’Egypte, Jésus a pratiqué la Magie Sexuelle avec une Cléopâtre.

Je ne suis pas en train de dire que toutes les vestales, nonnes, ou Cléopâtres d’Egypte étaient de la race noire. Elles étaient de différentes races. Mais, celles d’Afrique étaient noires. Elles représentent la pierre Héliogabale.

Le mot Egypte a des origines Grecques. Le mot Egypte est enracinée dans Het-Ka-Ptah. Het-Gy-Pt, Egypte, Egipto.

  • Het: maison
  • Ka: âme
  • Ptah: le Père

Ainsi, Egypte signifie «La maison de l’âme du Père.»

Où est le Het, la maison du Ka, l’âme de Ptah, le Père? Het-Ka-Ptah est votre physicalité. Oui, votre physicalité est la maison de l’âme de votre Ptah intérieur. Ptah est le père que nous avons à l’intérieur, attaché à notre Ka, notre âme, qui est formée par tous les archétypes. Voilà pourquoi en Hébreu Egypte est appelé Mizrahim מצרים, qui a la même signification que le mot Eden.

    «Même comme jardin [Eden] de Iod-Havah, comme la terre (Mizrahim מצרים) d’Égypte, tu viens vers l’affliction.» – Genèse 13:10

Donc, ne pensez pas que lorsque la Bible mentionne (Mizrahim מצרים) l’Egypte que c’est uniquement lié à la terre en Afrique. Esotériquement, Kabbalistiquement, Alchimiquement, l’Egypte est notre physicalité, et Cléopâtre est un symbole lié avec notre force sexuelle, notre puissance sexuelle. En même temps, Cléopâtre est un symbole lié à toutes celles qui entrent dans le chemin en tant qu’initiées. Cléopâtre est aussi un symbole lié à chaque prêtresse. Chaque prêtresse qui travaille avec les mystères que nous enseignons ici est une Cléopâtre. Voilà ce que nous devons comprendre en relation avec ce mystère. Voilà pourquoi les Egyptiens ont fait des statues de Cléopâtre; ce n’était pas celle liée à Marc Antoine. Non, Cléopâtre est le symbole d’Isis. Voilà pourquoi en termes Gnostiques nous appelons la prêtresse «Isis». Le prêtre nous l’appelons simplement prêtre, mais comme symbole nous pouvons appeler le prêtre Osiris. Le prêtre est un symbole des trois forces primaires de Daath. La prêtresse est également les trois forces primaires de Daath.

L’âme au sein de Het-Ka-Ptah en Egypte et dans notre physicalité est Ka, Horus, qui doit être développé. Voilà comment nous devrions voir les symboles de l’Egypte ancienne.

En ces temps les gens se moquent des beaux symboles de l’Egypte parce qu’ils ne les comprennent pas. Ils disent que les Egyptiens du passé adoraient des idoles; oui, voilà ce que disent les ignorants. Néanmoins, si nous étudions la signification ésotérique de tous les grands mystères de l’Egypte, alors nous allons comprendre la signification de la prière que Jésus a enseigné sur la montagne, parce que Jésus a beaucoup appris en Egypte. Voilà pourquoi Jésus a enseigné la prière de Ptah. Voilà pourquoi nous disons: «Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié.» Il a appris cela en Egypte. Moïse a également appris cela, et tout le reste en Egypte, venant de Het-Ka-Ptah qui était très actif et qui avait de nombreux collèges d’initiés, qui de nos jours, est juste une ombre du passé.

Les Clés de Pierre – Ptah

Voici ici le symbole de Ptah. Dans l’Evangile de Matthieu, il est écrit:

    «Et Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

    «Et Jésus répondit et lui dit: Tu es heureux, Simon Bar-Jonah: car la chair et le sang ne t’ont pas révélé cela, mais mon (Πατρος – Patros) Père (Πτα – Ptah) qui est dans les cieux.

    «Et je te dis que tu es (Πέτρος – Petros) Pierre, et sur cette (Πέτρα – Petra) pierre je bâtirai mon Église; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. Et je te donnerai les (κλείς – Kleis) clés du (Malkuth) royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.»- Matthieu 16: 16-19

peter-keys

Vous vous rendez compte du symbole ici? Pierre a deux ankhs, comme Ptah. Ptah et Pierre représentent le même archétype à l’intérieur de nous; Voilà pourquoi Ptah et Pierre nous attendent dans le ciel pour nous ouvrir la porte, mais la porte est dans la sephirah Yesod.

Les personnes qui n’ont pas la connaissance ésotérique pensent que lorsque nous mourons, Pierre va nous ouvrir un chemin pour aller au ciel. Ecoutez: Pierre est Ptah qui possède les deux clés, deux forces alchimiques avec lesquelles nous devons travailler. Ce sont les mêmes que les deux clés de Ptah. Remarquez, leurs noms ne sont pas une coïncidence. Pierre (Peter), Ptah-Ra, Petera, et aussi Cleo-Petera, roche, pierre. Voilà pourquoi nous trouvons la relation de Petera, pierre avec Peter, Ptah-Ra; donc, «sur cette pierre je bâtirai mon église.» Qu’est-ce que la pierre? Cléopâtre.

Donc, si vous êtes un homme (prêtre) et que vous voulez construire votre temple à l’intérieur de vous, vous avez alors besoin de Cléopâtre (prêtresse) parce qu’elle a les clés de la pierre; la clé de voûte est Cléopâtre. De même, une femme qui est une Nonne, prêtresse, a besoin d’un homme, un pape, un Pierre (qui fut le premier Pape); Pierre était marié. Oui, Pierre était marié, il a travaillé avec sa clé de voûte Cléopâtre. Pierre et Cléopâtre représentent la pierre. La pierre porte les forces du ciel à intérieur de nous. Voilà pourquoi Pierre détient les clés. Pierre est-il une idole? Non! Il représente le même archétype que les Égyptiens appelaient Ptah, mais, dans les temps modernes nous l’appelons Pierre. Ainsi, Ra dit à Ptah, «Et sur cette (Clé de voûte, à savoir, Cleo, κλείς-Kleis, Clés Πέτρα – Petra) pierre je bâtirai mon église.» Nous devons étudier ce que signifient Pierre et Cléopâtre.

En conséquence, sur la base de ce que nous avons déjà expliqué, maintenant vous allez comprendre ce que la Prière du Seigneur signifie. Le Maître Krumm-Heller a déclaré ce qui suit au sujet du Pater Noster, et le Maître Samaël a cité ses déclarations dans le livre Le Mariage Parfait:

    «Parmi toutes les prières rituelles, le plus puissant est le Pater Noster (Prière du Seigneur). C’est une prière magique d’un immense pouvoir.

    «L’imagination, l’inspiration et l’intuition sont les trois chemins obligatoires de l’initiation.»

Huiracocha dit le texte suivant:

    «D’abord, il est nécessaire de voir les choses spirituelles (Dieu) internement :

 1. Pater [Ptah] Noster, qui es in Cælis. Notre Père [Ftha], qui es aux cieux.

Pourquoi avons-nous écris Ftha avec F à la place d’un P? C’est parce qu’en Latin nous ne disons pas Ptah mais Ftha avec un F parce PH est F. Cela nous rappelle la Rune Fa, Fa-ther; Fa représente la même force. Ainsi, lorsque vous êtes dans la Méditation sur votre Père intérieur et dites: «Notre Père qui es aux cieux», alors vous voyez que vous avez besoin de vous concentrer dessus, parce que le Père est à l’intérieur de chacun de ses dédoublements; visualisez cela avec votre intuition, votre imagination, afin de voir que le Père est en effet une Unité Multiple Parfaite à l’intérieur de vous et à l’intérieur de chaque personne. Voilà pourquoi il est appelé Elohim. Dieu est dieux et déesses.

Ensuite, il faut écouter le Verbe, ou le Verbe divin:

    Sanctificetur nomen Tuum.

Voyez-vous le mot TUM là-dedans? Oui, nous savons que le mot Latin Tuum signifie «vôtre». Mais, pensez-vous que ce soit une coïncidence que le nom du Dieu TUM d’Egypte y est écrit? Ecoutez, quand vous dites, «Sanctificetur nomen tuum», la force descend comme le Maître Samaël l’explique, à savoir, lorsque nous prononçons TUM, notre Père qui est en secret descend immediatement des cieux vers vous. Tel est précisément l’aspect magique de prononcer le Pater Noster en Latin. Si vous prononcez en Français, il a encore une force, mais pas la force que lorsque vous le prononcez en Latin, parce que quand vous dites, «Sanctificetur nomen tuum», «Que ton nom soit sanctifié», ou comme dans l’autre langue mantrique, l’Hébreu, comme «Yitkedesh Shemkha», qui est aussi une prononciation très puissante parce que l’Hébreu ainsi que le Grec sont des langues mantriques, aussi.

    2. «Que ton nom soit sanctifié»,

En d’autres termes, le Verbe divin, le magnifique nom de Dieu, le Verbe créateur.

Puis le Maître Krumm-Heller dit ce que le Maître Samaël Aun Weor a cité:

    Enfin, nous préparons notre corps spirituel pour l’Intuition:

    3. «Que ton Règne vienne», c’est à dire, avec la prononciation du Verbe, des mantras, le royaume interne des maîtres saints vient à nous.

    «Cette trinité se trouve dans les trois premières supplications du Pater Noster.

    L’union avec Dieu consiste à réaliser tout cela. Le reste demeure résolue…»
    Avec ces trois supplications, Krumm Heller déclare, nous demandons une requete intégrante, et si un jour nous l’atteignons, nous seront déjà des Dieux, et donc nous n’auront plus besoin de demander. – Samaël Aun Weor

Ainsi, seule la réalisation de ces trois supplications est suffisant. Savez-vous ce que Krumm-Heller signifiait avec ses déclarations? Il voulait incarner TUM à l’intérieur de vous. Lorsque TUM, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, sont incarnés à l’intérieur de vous, vous êtes un Dieu dans la chair comme le Maître Jésus, Mohammad, ou Moïse. Lorsque Moïse est revenu du Sinaï il avait les forces à l’intérieur. TUM était à l’intérieur de lui, tout comme TUM était à l’intérieur de Jésus, de Mohammad, du Bouddha. Néanmoins, pour incarner TUM à l’intérieur de nous, nous devons développer les archétypes. C’est précisément ce que nous devons faire. Ce n’est pas seulement en prononçant cette prière mécaniquement comme ils le font dans l’Église Catholique; ou, comme nous l’avons vu, le prêtre dit, «Allez prier dix Notre Père et dix Je vous salue Marie et alors vos péchés seront pardonnés.» C’est une manière très superficielle de faire les choses.

Cette prière a beaucoup de pouvoir, mais seulement si vous travaillez avec l’énergie sexuelle et travaillez avec les archétypes, sinon, vous êtes juste en train de répéter mécaniquement comme un perroquet ce que vous ne comprenez pas.

La Coupe

Entrons dans la supplication suivante de la prière du Seigneur.

    Fiat voluntas tua, sicut in caelo, et in terra.

    Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Pour comprendre cette supplication, nous allons citer dans les Évangiles la prière que Jésus a prié sur le Mont des Oliviers. Il a dit:

    «Père, si tu peux, éloignes de moi [la κλεος – «gloire» de] cette [ποτήρ – Poter] calice: mais que ce soit non pas ma volonté mais la tienne qui soit faite.» – Luc 22: 42

Calices Jesus

tarot-14

«La (coupe blanche représente le système nerveux cérébrospinal, le véhicule de Netzach et la) nature supérieure (Chesed et Chokmah qui) prend son origine du côté droit de l’Arbre de Vie séphirothique, mais la (coupe jaune représente les organes génitaux ou Yesod , l’) inférieure (nature de Binah, Geburah et Hod, qui prend son origine) du côté gauche, et est incarnée dans (Malkuth) la femme (sephirah) et (dans Yesod) devient unis en elle comme il est écrit: La main gauche de Dieu (Geburah et Hod) est sous (Binah, le côté gauche de) ma tête et sa main droite (Chesed et Netzach) m’embrassent (Malkuth depuis Tiphereth)’ (Cantique 2: 6). Jusqu’ici nous avons discuté sur un sujet, extrêmement ésotérique et inconnu des gens ordinaires, mais maintenant nous parlerons plus clairement afin que chacun puisse les comprendre et les assimiler. En entendant cela, les étudiants novices ont exprimé leur grand désir d’en apprendre davantage au sujet des deux polarités de ce mystère du sexe.» – Zohar

Last_supper

Dans le graphique ci-dessus, et sur celui du dernier soupé nous constatons que Jésus a deux calices. Celui sur la droite symbolise le cerveau que vous devez remplir avec INRI parce que le cerveau est une coupe qui doit être remplie avec la force solaire de Ptah. Celui sur la gauche a la croix. C’est une coupe rouge. C’est en relation avec Malkuth, car c’est en relation avec une femme. C’est en relation avec sa propre femme individuellle particulière ou Cléopâtre.

Holygrail

Κλεος-Ποτήρ «Gloire de la Coupe» (ποτήρ – Poter) «de la Coupe – Yoni – Saint Graal» de Cléopâtre, la gloire de la Yoni, la gloire du Saint-Graal, est l’organe sexuel de la femme.

Le prêtre-initié doit transmuter cette force sexuelle qui est cachée dans l’Arche de l’Alliance. Voilà comment le Cohen fait la volonté de son Dieu individuel particulier à l’intérieur. Si vous ne faites pas la volonté de votre Dieu intérieur à l’intérieur de vous, alors faites votre propre volonté car vous avez le libre arbitre, et votre volonté se transforme en la fornication. C’est ce que Marc Antoine a fait avec Cléopâtre en Egypte. Trouver une vestale en Egypte pour forniquer – c’est ridicule. Lorsque vous avez votre femme, votre Nonne, votre prêtresse, le symbole de la belle Cléopâtre, alors avec elle vous transmutez la force sexuelle. C’est ce que Jésus a fait, ce que Moïse a fait en Égypte.

Cléopâtre est appelée Aida par Giuseppe Verdi dans son grand opéra. Aida est enracinée en Arabe; A, le souffle de Aleph; Ida, la force feminine du souffle de Dieu. Rappelez-vous le Sanskrit Ida et Pingala. Donc, Aida est une force féminine qui est noire à l’intérieur de chacun de nous. Voilà pourquoi, dans cet opéra Aida est noire. Si vous voyez l’opéra Aida, vous verrez comment il cache admirablement les symboles que nous expliquons ici. Effectuer la volonté de Dieu est précisément ce que nous voyons symbolisé dans cet opéra.

Donc, lorsque Jésus priait sur le Mont des Oliviers, il dit: «Père, s’il est possible éloigne cette coupe de moi cependant que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui soit faite», ce qui signifie, si c’est possible, auto-réalise moi sans la femme; Je suis ici pour suivre votre volonté, non pas ma volonté, mais que la tienne soit faite. Puis le Père lui dit: «Vas, et prend ta Cléopâtre – qui est connue à l’heure actuelle dans le monde physique en tant que Marie-Madeleine – et pratiquez la Magie Sexuelle avec elle.» Alors Jésus dit: «D’accord, si telle est ta volonté.» Quand il va avec elle pour accomplir l’acte sexuel, Judas, qui représente le désir sexuel, arrive et le trahit. Ainsi, il doit beaucoup se battre contre son désir sexuel. Ainsi, Judas, Marie-Madeleine, Cléopâtre sont un mélange de symboles qui ne sont pas seulement écrits dans les Évangiles, mais dans de nombreux autres mythes que nous étudions.

Pain Quotidien

Entrons dans la partie suivante de cette merveilleuse prière.

bread_of_life

    «Panem nostrum supersubstantialem da nobis hodie.»

    Donne-nous aujourd’hui notre pain supersubstantiel.

«Quiconque mangera de ma chair et boira de mon sang aura la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour, car ma chair est en effet de la viande, et mon sang est en effet de la boisson. Quiconque boira de mon sang, demeure en moi, et moi en lui.» – Jean 6: 54-56

Le Maître Samael dit:

    «Savoir que la vie est un rêve ne signifie pas que nous l’avons compris. La compréhension est atteint grâce à l’Auto-Observation et à un travail intense sur soi-même. Par conséquent, pour travailler sur soi-même, il est indispensable de travailler sur notre vie quotidienne, ce jour même. Ainsi, on va comprendre cette phrase de la Prière du Seigneur (Pater Noster) qui stipule: «Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien.»

    «L’expression «pain quotidien» signifie le «pain supersubstantiel» en Grec ou le «pain venant du plus haut».

   «La Gnose nous donne ce «pain de vie» dans un double sens; ce sont des idées et de la force, qui nous permettent de désintégrer nos erreurs psychologiques» – Samaël Aun Weor.

buddha-meditation
Lorsque vous méditez comme le symbole du Bouddha montre ci-dessus, vous comprenez et acquérez de la connaissance, voilà comment vous mangez votre pain quotidien. Voilà pourquoi la Méditation est le pain quotidien des sages. Si vous voulez manger ce pain supersubstantiel de la vie, vous devez méditer tous les jours, et comprendre et annihiler votre ego, donc, ce pain est la lumière. Faire cela n’est pas facile. Voilà pourquoi dans le prochain graphique, vous trouverez l’Eucharistie.

Eucharistie

jesus-grail

«Panem nostrum supersubstantialem da nobis hodie.»
Donne-nous aujourd’hui notre pain supersubstantiel.

    «Pendant le Rituel Gnostique, nous nous mettons en communication avec le monde du Logos Solaire, avec le «Ra» Egyptien, avec Tum. Ce dernier mot est très important; il a trois aspects qui représentent les trois forces primaires:

    T: Le Père [Kether]

    U: Le Fils [Chokmah]

    M: Le Saint-Esprit [Binah]

    «C’est un mantra puissant. Lorsqu’on le prononce, les forces du Logos sont attirées vers nous. Dans l’instant où la consécration du pain et du vin est réalisée, les Atomes Christiques descendent et sont effectivement transformés en la chair et le sang du Christ. Ce résultat est obtenu au moyen d’un canal qui est ouvert et communique directement avec le Logos à travers le mantra.

    «Lorsque nous sommes dans un état d’extase durant la transsubstantiation, des Atomes Christiques de haut voltage descendent et nous donnent la lumière dans les ténèbres. Ces Atomes Christiques nous aident dans la lutte contre les démons rouges de Seth. Ainsi, nous faisons la lumière dans les ténèbres.» – Samaël Aun Weor

Même si Samaël Aun Weor a élucidé cela, toujours dans cette époque il y a certains Gnostiques ignorants qui regardent l’Eucharistie avec dédain et ne l’étudient pas sciemment. Bêtement, ils pensent que le Rituel de l’Eucharistie n’est pas bon sauf s’il est effectuer par un Maître.

    «Mes frères, ne soyez point plusieurs maîtres, sachant que nous serons jugés plus sévèrement.» – Jacques 3: 1

TUM a dit par la bouche de Ra, qui est Horus des Deux Horizons, Haroeris, Yeshua:

    «Je suis le chemin [Eheieh-Kether], et la vérité [Chokmah], et la vie [Binah] ; nul ne vient au Père [Ptah], sauf à travers moi.» – Jean 14: 6

Ainsi, nous avons besoin de mettre les forces de TUM à l’intérieur de nous pour lutter contre les démons rouges de Seth; voici ce que le Maître Samaël élucide ici.

«Le rituel est la magie pratique. Les magiciens noirs haïssent mortellement la Sainte Eucharistie. Les magiciens des ténèbres justifient leur haine des rituels du pain et du vin de nombreuses manières différentes. Parfois, ils donnent des interprétations des Évangiles les plus fantaisistes sur la base de leur propre fantaisie. Leur propre subconscient les trahit. Ils essaient de faire disparaître la Dernière Cène de toute les manières possibles. Ils détestent la Dernière Cène de l’Adorable. Nos disciples doivent être alertes et vigilants de ces types de sujets dangereux. Quiconque hait les rituels de la Dernière Cène est un magicien noir. Quiconque rejette le pain et le vin de l’Onction Gnostique rejette la chair et le sang du Christ. Ces types de personnes sont des magiciens noirs.» – Samaël Aun Weor

Là encore, certains «Gnostiques» pensent qu’ils peuvent lutter contre les démons rouges de Seth sans l’aide de ces Atomes Christiques Eucharistiques de haut voltage venant de TUM. Ces ignorants ne tiennent pas compte de la connexion de «Ra», la Lumière Solaire à l’intérieur de chacun de nous. Le Christ, le Logos Solaire, n’est pas soumis à un individu. Le Logos Solaire est soumis à tous les individus. Quand nous avons dit que le Christ est à l’intérieur de vous, nous voulons dire à votre niveau. Ainsi, lorsque vous prononcez TUM et faites le travail, vous attirez les forces du Seigneur «Ra» en fonction de votre niveau. En outre, si vous êtes dans une communion d’âmes, effectuant un rituel en groupe, cette force solaire descend avec plus de force, car chacun de nous est connecté à Ra. Voilà ce que nous devons comprendre:

    «Je suis [Ra] la lumière [solaire] du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.» – Jean 8: 12

Ainsi, tout le monde a Ra, Dieu, le Christ, TUM à l’intérieur. Voulez-vous lutter contre vos ennemis intérieurs? Eh bien vous avez besoin de l’aide du seigneur Ra.

Le pain supersubstantiel, le «pain venant du plus haut», est non seulement la Méditation, c’est également l’Eucharistie. C’est la raison pour laquelle les deux sephiroth Netzach et Hod sont au même niveau sur l’Arbre de Vie; ils symbolisent le cœur et le cerveau qui devraient travailler ensemble. Dans l’Arbre de Vie ils partagent une ligne horizontale, Hod, «Gloire», le coeur, et Netzach, «victoire», le cervau. Ainsi, nous devons travailler avec le coeur et le cerveau ensemble. Lorsque vous méditez, votre cerveau a besoin de l’aide de votre coeur. Pour charger votre cœur avec des Atomes Christiques Solaires, vous devez prendre l’Eucharistie. Comprenez pourquoi nous le faisons; ne le faites pas mécaniquement, mais seulement parce que nous comprenons ce que symbolise l’Eucharistie. [Vous pouvez apprendre à prendre l’Eucharistie dans les livres Tarot et Kabbale et Les Sept Paroles de Samaël Aun Weor].

Maintenant, continuons.

Karma

    Et dimitte nobis debita nostra, sicut et nos dimittimus debitoribus nostris.

    «Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.»

Voilà karma. Vous devez travailler pour l’humanité. Nous avons beaucoup de dettes à payer. Les gens agissent parfois contre nous d’une manière très désagréable, mais nous pensons, «Je suis Gnostique, je fais de bonnes choses, pourquoi les gens me traitent comme une ordure?» Pourquoi? Parce que nous avons beaucoup de dettes; nous ne sommes pas parfaits. Dans des vies passées, nous avons fais des choses mauvaises, donc si nous voulons que notre karma soit pardonné, nous devons pardonner aux autres de la même manière; nous devons sacrifier nos propres souffrances. Comme le Maître Jésus dit, rendez le bien pour le mal. Qui dans ce monde le fait? Malheureusement, nous ne pardonnons pas à ceux qui nous ont offensé! Si quelqu’un nous attaque, nous allons le frapper. Si quelqu’un attaque notre pays, alors nous allons envoyer la même attaque contre leur pays. En d’autres termes, le karma est toujours en train de faire tourner la Roue du Samsara. Nos offenses ne finissent jamais, parce que nous ne travaillons pas pour notre Dieu, mais pour notre ego, notre idole intérieure.

job-traitors
Dans ce graphique, vous voyez Saint Job, qui est celui qui endure humblement des humiliations pour être sauvé quand il est tenté par Satan et ses adversaires.

En d’autres mots, voilà comment vous devez penser, sentir et agir: comme Job. Trois sont en train de vous attaquer, mais, Job dit, «Okay, continuez à le faire.» Comprenez, saisissez, que tout ce que les gens disent contre vous, est ce que vous méritez, alors vous pardonnez à ceux qui le font, parce que personne n’est un saint ou un ange ici. Nous sommes tous tombés. Nous essayons de monter, mais se vanter, que nous sommes des saints est stupide. Personne n’est saint, seuls les anges le sont, mais ils sont là, et nous sommes ici-bas.

Tentation

«Et ne nos inducas in tentationem.»

«Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.»

Dieu ne nous tente pas, mais nous prions, «s’il te plaît, aide-moi à ne pas céder à la tentation.» Qui est celui qui va nous tenter? C’est Satan, notre propre entraîneur particulier, car tout le monde a son propre entraineur. Ce mentor est Satan, celui qui tente. Lisez le livre de Job pour comprendre qui est Satan:

    «Et Jehovah dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le perdre sans motif. Et Satan répondit à Jehovah: Peau pour peau! tout ce que possède un homme, il le donne pour sa vie. Mais étends ta main, touche à ses os et à sa chair, et je suis sûr qu’il te maudit en face. Et Jehovah dit à Satan: Voici, je te le livre: seulement, épargne sa vie.» – Job 2: 3-6

Voilà pourquoi l’apôtre Jacques dit dans son Épître,

    «Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie [Kether, Chokmah, Binah], que le Seigneur a promis à ceux qui l’aiment.

    «Que personne ne dise quand il est tenté, je suis tenté par Dieu, car Dieu ne peut être tenté par le mal, ni lui, tenté tout homme:

    «Mais chacun est tenté quand il est attiré par sa propre luxure, et succombe.

    «Et quand la luxure a conçu, elle enfante le péché; et le péché, quand il est fini, produit la mort.»- Jacques 1: 12-15

the-temptation-of-saint-anthony

Voici Saint Antoine. Avant de devenir Saint Antoine, il a été tenté. La raison pour laquelle vous trouverez de nombreuses photos de la tentation de Saint Antoine est pour vous montrer que, pour acquérir la sainteté, il y a beaucoup de travail que vous devez faire. Vous devez vaincre la tentation. Celui qui vous met à la tentation est votre propre Satan particulier, qui est à l’intérieur. Il n’y a pas un Satan, mais il y a beaucoup de Satans, autant qu’ il y a des femmes et des hommes dans le monde.

Voilà pourquoi au lieu de «Ne nous soumets pas» il devrait être, «Aidez-nous à ne pas céder à la tentation.»

Jehovah Elohim

  «Quia est regnum tuum, potentia et gloria in saecula saeculorum»

«Parce que c’est ton royaume …»

«Ton» se réfère à Iod-Havah Elohim, la sephirah Binah au sommet de la colonne de gauche. Le royaume est la sephirah Malkuth, le bas de la colonne de gauche. Le côté gauche, comme nous le disons toujours, est toujours lié à la physicalité. Sur le côté gauche se trouve la puissance, la sephirah Geburah, qui est celui qui nous tente conformément à notre propre karma. Voilà pourquoi la prière se termine:

    «Car c’est à toi qu’appartient le royaume (Malkuth) et la puissance (Geburah), et la Gloire (Hod), pour toujours (Netzach) et (la lettre Vav accroche Yesod et Tiphereth) éternellement (la sephirah Chesed, «La miséricorde [Chesed] de Iod-Havah est d’éternité en éternité.»- Psaume 103: 17). Amen (TUM)

ptah-prayer
Cela signifie ce que nous avons expliqué précédemment, que Dieu ne tente pas, parce que le royaume de la puissance et la gloire éternelle est tien, Amen. Jehovah Elohim est Binah au sommet du côté gauche. En d’autres traductions, ils disent que la sephirah Tiphereth est à la place de la sephirah Hod. «Ta gloire» est aussi la sephirah Tiphereth, mais quand nous disons «Aidez-moi à ne pas céder à la tentation», c’est Tiphereth joint à Yesod qui demande de l’aide, «aidez-moi à être contre mon propre mal.» Qui est le malin? C’est notre ego. Et pourquoi demandons-nous cela à Binah Elohim? C’est parce qu’en dessous de Malkuth se trouve Klipoth, où l’ensemble de mon ego se trouve, et Jehovah Elohim a la puissance et la gloire dans le royaume sur le côté gauche. Voilà ce que la Prière du Seigneur déclare, et c’est ce qu’il est.

isis-osiris-horus-sm
Dans ce graphique, nous trouvons les symboles merveilleux d’Osiris au milieu, Isis sur la droite et Horus sur la gauche, la trinité de Daath. Nous avons déjà expliqué que Osiris et Isis sont le prêtre et la prêtresse, et Horus est l’âme (Tiphereth), celui qui doit se battre contre le mal. Dans l’opéra Aida de Giuseppe Verdi, nous entendons cette grande prière.

«Isis et adorateurs: Salut puissant, puissant Ptah !, esprit vivifiant du monde, ah! Nous t’invoquons!

«Osiris et adorateurs: Toi qui as du néant tiré les mers, la terre, les cieux, nous t’invoquons!

«Isis et adorateurs: Salut puissant, puissant Ptah, esprit fécond du monde, ah! Nous t’invoquons!

«Osiris et adorateurs: Salut Numen, qui est de leur esprit à la fois fils et père, nous t’invoquons!

«Isis et adorateurs: Incréé, flamme éternelle, qui a déclenché le soleil, puissant Ptah, ah! Nous t’invoquons!

«Osiris et adorateurs: vie de l’univers, mythe de l’amour éternel, nous t’invoquons!

«Isis et adorateurs: Salut puissant Ptah!

[Immenso FthA]

«Osiris et adorateurs: Nous invoquons IAO!

[Noi ti invoch-IAmO!]

Dans cette prière est caché IAO, qui est Dieu parmi les Gnostiques. Les ésotéristes, tous les grands maîtres et les magiciens, savent cela.

«Nous invoquons IAO» est en Italien «Noi ti invoch-IAmO!»

Nous t’invoquons, «Noi ti invochiamo», est la façon dont vous le dites en italien, qui est une langue dérivée directement du latin. Invoch-IAmO, vous voyez? Nous invoquons IAO, qui est TUM, les trois forces primaires. Continuons la lecture du scénario.

«Isis et adorateurs: Puissant Ptah!

«Osiris et adorateurs: Nous t’invoquons!

«Osiris et adorateurs d’Horus: O chère jeunesse de Numina, vous détenez en fiducie le destin de [Het-Ka-Ptah – Maison de l’Âme de Ptah] l’Egypte que l’épée sacrée, tempérée par la Numina, devient dans ta main une flamboyante terreur et la mort pour l’ennemi.

«Osiris Ptah: Oh Séité, dépositaire et vengeur de cette terre sacrée, soulèves ta main sur le pays d’Égypte.

«Horus: Oh Numen, leader et juge de chaque bataille terrestre, protèges, défends le sol sacré de l’Egypte!

«Osiris, Isis et Horus: Fais descendre ta main sur le pays d’Égypte. Oh Numen, dépositaire et vengeur, de cette terre sacrée, leves ta main sur le pays d’Égypte. Oh puissant Ptah, créateur du monde, ah! Nous t’invoquons! Oh puissant Ptah! Oh puissant Ptah!»

C’est un extrait de l’opéra Aida de Giuseppe Verdi, que vous tous pouvez voir dans cette vidéo que nous allons vous montrer; c’est seulement une partie de l’opéra, alors s’il vous plaît prêtez attention et écoutez. Cela fait partie de la conférence, alors cliquez sur le lien au bas de ce paragraphe.

Questions et Réponses

Public: Pouvez-vous parler plus sur la raison pour laquelle le côté gauche de l’Arbre de Vie est en surbrillance sur la dernière ligne dans le Notre Père. Il dit : Car c’est à toi qu’appartient le royaume, la puissance et la gloire, il semblerait que l’ensemble de l’Arbre de Vie appartient à Ptah. Pourquoi ont-ils parler spécifiquement de la gauche?

Instructeur: Pourquoi spécifiquement nous soulignons le côté gauche quand nous disons «Car c’est à toi qu’appartient le royaume, la puissance et la gloire»?

C’est parce que nous demandons dans la Prière du Seigneur, «Aide-nous à ne pas succomber à la tentation, mais délivre-nous du malin.» Le Malin émerge de la gauche, parce que quand nous tombons, Ida, Aida, Eve, tombe. Voilà pourquoi nous disons, «sauve nous du malin», l’ego. Pourquoi demandons-nous cela à Jehovah Elohim? Parce que le côté gauche est le sien, à savoir, le royaume, la puissance et la gloire. Le père est le Saint-Esprit, et le côté gauche lui (Binah) appartient, et sous lui se trouve la puissance (Geburah). Ainsi, Binah n’est pas un esclave du côté gauche, mais nous sommes esclaves du côté gauche. Voilà pourquoi nous lui demandons de l’aide. Donc, quand nous disons cela c’est parce qu’il y a une raison. Ce n’est pas parce que seulement le côté gauche de l’Arbre de Vie lui appartient, non! L’ensemble de Arbre de Vie lui appartient, mais nous soulignons en particulier la gauche parce que le malin ou ce que nous appelons la perversité, qui est l’ego, émerge de la gauche.

Public: Vous avez mentionné qu’on doit être prudent en utilisant le mantra TUM et ne pas utiliser le nom du Seigneur en vain. Par cela voulez-vous dire de faire le travail en association avec lui?

Instructeur: Lorsque vous nommez le mot TUM, je ne suis pas en train de le prononcer en vain maintenant, mais parce que je réponds à votre question, et TUM descend afin d’y répondre. Chacun de nous est connecté avec TUM, mais si nous allons prononcer ce mantra pour une autre raison, c’est mauvais. Ne le faites que si vous avez besoin d’aide, par exemple, si vous êtes en danger de mourir, en danger de mort, alors concentrez vous sur votre Père et prononce le mantra, ainsi, votre Père descend et vous aide.

Comme vous pouvez le voir en Latin, le Pater Noster dit de nombreuses fois: TUM, TUM, n’est-ce pas? «Quia est regnum tuum», en d’autres termes, le pouvoir est de TUM et la gloire est de TUM, pour toujours et éternellement. Voilà pourquoi, lorsque nous prononçons en Latin, c’est plus puissant qu’en Français. La prière a le pouvoir en Français, mais quand vous la prononcez en Latin, elle est très puissante parce que le mantra TUM vous connecte internement avec votre Dieu intérieur et TUM apporte la force que vous avez besoin en ce moment.

Public: j’ai toujours été confondu par «Et ne nous soumets pas à la tentation». J’ai remarqué votre traduction sur l’écran «et ne nous laissent pas succomber à la tentation» si vous discutez …

Instructeur: Lorsque vous demandez au Père, «ne me soumets pas à la tentation» Vous laissez entendre que le Père vous tente, n’est-ce pas? Mais si vous dites «aidez nous à ne pas succomber à la tentation», alors vous dites que la tentation vient de Satan, le tentateur. Comprenez cela comme «aide-moi à ne pas succomber à la tentation en comprenant mon ego.» Dieu ne nous tente pas, mais Satan le fait, c’est l’ombre de notre Dieu. Donc, si nous disons «Et ne nous soumets pas à la tentation,» comment Dieu va-t-il nous conduire à la tentation? C’est impossible. Dieu veut que nous allions avec lui, il ne va pas faire le contraire. Mais Satan va le faire pour vous montrer vos défauts et vices. C’est la façon dont nous devons comprendre cette belle Prière du Seigneur.

Public: Les gens ici sont assommés et éssoufflés en ce moment.

Instructeur: C’est bien parce que c’est précisément ce que la Prière du Seigneur fait. Lorsque vous l’étudiez et allez profondément en elle, vous pleurez. Je tenais mes larmes ici, surtout lorsque vous regardez l’opéra, c’est très clair pour moi, à savoir, Osiris et Isis. Isis (la Mère Divine) est celle qui fait le travail, tandis que le prêtre est là, debout. Isis est celle qui fait le travail, celle qui apporte l’épée de feu parce que la forge est son feu, c’est Malkuth. Dans l’opéra, il y a trois polarités en action: le prêtre, la prêtresse, et le choeur ou la congrégation: les trois forces primaires. Cette opéra est très ésotérique, en particulier cette prière dans le temple; l’ensemble de celle-ci est belle. La prière à Ptah est seulement une partie de celle-ci.

Public: Est-ce que cela signifie que Horus représente la congrégation?

Instructeur: Non, la congrégation représente l’ensemble des différents archétypes. Chacun dans la congrégation est un prêtre dans sa propre maison. Chaque Isis dans la congrégation est une Isis dans sa propre maison. Dans chaque temple, il y a un prêtre et une Isis officiante. L’Isis qui danse dans l’opéra est celle qui fait le travail dans le temple. Le prêtre représente Osiris. Horus représente votre âme, celui qui reçoit l’épée. Tiphereth doit se battre contre l’ennemi, qui est à l’intérieur. Horus est Tiphereth qui a incarné RA. Il y a une merveilleuse déclaration ici. Il reçoit l’épée pour combattre l’ennemi. L’ennemi est à l’intérieur. Dans l’opéra, vous verrez que l’ennemi est le roi d’Ethiopie, mais c’est un symbole que vous devez comprendre. Tout comme la Bible dans l’exode qui pointe vers les Égyptiens comme l’ennemi. C’est quelque chose que nous devons comprendre, ne le prenez pas à la lettre. Rappelez-vous que alchimiquement au début Aida est noire; Cléopâtre est noire, puis se transforme en blanche, puis en jaune, et puis finalement en rouge.

ptah-gold

 

 

Vous pouvez retrouver cet article en version anglaise : The Prayer of the Lord