Conseils Pratiques du Verbe du Verseau (Science et conscience)

Samaël Aun Weor

Il y a une multiplicité de gens à l’intérieur de nous ; en désintégrant ces gens, en les éliminant, notre maison restera libre et seule la Conscience, l’Être parfait, y demeurera et alors nous serons véritablement libres, nous serons alors devenus des Individus Sacrés.

Celui qui éveille sa Conscience a accès à la SCIENCE OBJECTIVE UNIVERSELLE, à la Science pure. Nous ne devons pas nous laisser fasciner par cette science subjective ultramoderne : la biologie, la physique, la chimie, etc., de type subjectif, car, au fond, elle n’en est simplement qu’à ses premiers balbutiements.

C’est seulement la Science pure à laquelle ont accès les Hommes à la Conscience éveillée. Cette Science Objective, pure, n’a rien à voir avec ce pourrissoir de théories qui existent dans les différents collèges et universités du monde. Cependant, les scientifiques croient qu’ils ont le dernier mot, mais ils ne savent rien sur la Science Objective Réelle de l’Univers.

Voyons un fait concret : cette question des navettes qui voyagent jusqu’à la Lune ; en faisant cinquante mille pirouettes, les astronautes ont enfin réussi à poser le pied sur la Lune. Les scientifiques se sont vantés de leur réussite qui n’est rien de plus qu’une bêtise, une acrobatie de cirque, mais ils la croient grandiose avec leur raison subjective.

Si l’on dit aux hommes de science que les EXTRATERRESTRES existent, qu’il y a des navettes qui viennent d’autres mondes, ils le nient catégoriquement ; pour quels motifs ? Un seul : les scientifiques ultramodernes sont de misérables ROBOTS qui ne sont pas programmés pour connaître la Science Objective ; ces robots sont uniquement programmés pour la science officielle universitaire et c’est tout.

De sorte que ces scientifiques ultramodernes ne sont que des gens à la raison subjective, ILS N’ONT PAS LA RAISON OBJECTIVE ; ce sont des robots préparés avec des matières universitaires, pour fonctionner en vertu de leur programme, non en dehors de leur programme.

On ne pourrait donc pas exiger d’eux qu’ils conçoivent quelque chose sur des navettes interplanétaires, sur des Extraterrestres, etc., car ils ne sont pas programmés pour cela. Ces robots ont été construits dans les universités, fabriqués dans les universités ; ils ne fonctionnent pas d’une autre manière, mais en accord avec leur fonctionnement de robots.

La Raison Objective est autre, mais cela est bien révolutionnaire. La raison subjective se nourrit des perceptions sensorielles externes ; elle élabore ses concepts avec les informations recueillies par les CINQ SENS et, avec ces concepts, elle formule ses raisonnements ; c’est cela la raison subjective, elle ne peut donc rien savoir sur le Réel, sur ce qui sort du cercle des cinq sens, c’est évident, irréfutable.

Mais il existe une autre raison, je me réfère à la raison objective : celle-ci fonctionne uniquement avec les concepts de la Conscience, avec les données qu’apporte la CONSCIENCE.

Lorsqu’on arrive à éliminer les éléments inhumains à l’intérieur desquels est absorbée ou embouteillée la Conscience, celle-ci peut alors apporter les données à la raison ; ainsi, une raison basée sur les données de la Conscience est une Raison Objective.

Les scientifiques du Rationnalisme Subjectif ne savent rien sur la Conscience. Comment pourraient-ils savoir ? De quelle manière pourraient-ils savoir si ce sont des robots qui ne sont pas programmés pour quelque chose qui échappe au monde des cinq sens ?

Ils sont de simples machines qui fonctionnent selon ce qu’ils ont appris dans les collèges, les universités, les académies, etc. Ils ne pourraient pas fonctionner d’une autre manière. Croyez-vous, par hasard, qu’un robot pourrait fonctionner de manière différente ? Un robot pourrait-il, par hasard, fournir des données pour lesquelles il n’est pas programmé ? Il est évident que non, n’est-ce pas ?

Ainsi, ces MACHINES HUMAINES qui se nomment scientifiques ne savent rien sur les choses de la Conscience, elles ne sont pas programmées pour cela. Seule la PSYCHOLOGIE TRANSCENDANTALE enseignée par « les quelques Sages qui ont existé dans le monde » (comme disent les poètes) peuvent nous orienter pour que notre Conscience s’éveille.

Indubitablement, elle est éveillée lorsque les agrégats psychiques, c’est-à-dire les éléments infra-humains que nous portons à l’intérieur de nous sont réduits en poussière cosmique.

Une Conscience éveillée est une Conscience qui peut nous informer. DANS LA CONSCIENCE SE TROUVENT LES DONNÉES dont nous avons besoin pour notre orientation psychologique. Dans notre Conscience se trouvent les particules de douleur de notre Père qui est en secret. Dans notre Conscience, se trouve la Religiosité Cosmique, le Bouddha, la Sagesse… Si nous réussissons à la libérer, elle peut nous orienter.

Un homme à la Conscience éveillée est un Homme libre ; c’est un Homme capable de connaître, par lui-même, le Sentier qui doit le conduire à la LIBÉRATION FINALE. Vous voyez maintenant pourquoi il est si important de MOURIR D’INSTANT EN INSTANT, de moment en moment.

Il est indispensable que la jeunesse gnostique ÉTUDIE À FOND mon livre intitulé « LE MYSTÈRE DE LA FLORAISON D’OR ». J’ai remis, dans ce livre, toute la KRIYA SEXUELLE nécessaire pour travailler. J’ai enseigné, dans cette oeuvre, comment éveiller la Conscience. J’ai unifié, dans cette oeuvre, la question sexuelle avec la question de la Conscience. Mais il est nécessaire de connaître cette oeuvre à fond, de méditer profondément sur elle et de mettre ces enseignements en pratique ; ainsi, les jeunes obtiendront l’illumination authentique, celle que nous fournit la Conscience éveillée.

Quant au Troisième Facteur de la Révolution de la Conscience (LE SACRIFICE POUR L’HUMANITÉ), il est nécessaire lorsqu’il s’agit d’avancer fermement sur le Sentier de l’Auto-Réalisation Intime. Nous devons imiter le Christ qui a offert sa vie à l’humanité souffrante ; nous devons être capables de monter sur l’autel du suprême sacrifice pour l’humanité.

Si nous procédons ainsi, si nous travaillons vraiment avec ces Trois Facteurs, si nous aimons nos semblables, si nous incendions le monde avec la torche du Verbe, il est évident que nous monterons par les différents niveaux de l’Être, jusqu’à ce que nous nous convertissions en véritables Dieux dans le sens le plus complet du terme.

Ainsi, je crois qu’il faut travailler intégralement avec les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience.

Il est nécessaire, je le répète, d’étudier à fond le « Mystère de la Floraison d’Or » et il convient d’approfondir aussi ces deux autres livres que j’ai écrits et qui s’intitulent : « Les Trois Montagnes », et cet autre : « Oui l’Enfer existe… Oui le Diable existe… Oui le Karma existe »… Ce sont des livres d’orientation pour travailler avec les Trois Facteurs de la Révolution de la Conscience.

Actuellement, « La Doctrine Secrète de l’Anahuac » est en train d’être imprimée ; cette oeuvre comporte une orientation ésotérique ou intime très révolutionnaire que les jeunes doivent avoir. Avec ces oeuvres, ils pourront véritablement obtenir les données dont ils ont besoin pour leurs études et en même temps travailler sur eux-mêmes et oeuvrer pour un monde meilleur ; c’est mon opinion.

Disciple. Vénérable Maître, dans la jeunesse, il existe ce que nous pourrions appeler (surtout chez le célibataire) un complexe d’infériorité, et, dans ce cas, le célibataire donne peu d’importance au Travail Ésotérique qu’il peut réaliser et il attend le moment de se marier pour commencer sérieusement le Travail Ésotérique. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

Maître. Je considère que l’on ne doit pas différer ce travail sur nos erreurs. Il est nécessaire, je le répète, de mourir en nous-mêmes. Si nous approfondissons cette question, nous verrons qu’il n’est absolument pas préjudiciable d’étudier nos propres erreurs psychologiques pour les désintégrer ; le mieux, c’est l’AUTO-EXPLORATION. Si nous nous auto-explorons, nous pourrons NOUS AUTO-DÉCOUVRIR ; et dans toute auto-découverte, il y a aussi une AUTO-RÉVÉLATION.

LE FAIT D’ÊTRE CÉLIBATAIRE NE PEUT JAMAIS ÊTRE UN OBSTACLE POUR LE TRAVAIL INTÉRIEUR. Lorsqu’on se propose de s’auto-explorer, peu importe que l’on n’ait pas de Prêtresse. Qui a dit qu’il est nécessaire d’avoir une Prêtresse pour s’auto-connaître ou pour s’auto-observer ?

Si le jeune célibataire veut une véritable transformation radicale, il doit développer en lui-même le sens de l’auto-observation intime ; si le jeune célibataire veut avancer, il peut le faire.

Quant à la transmutation, il n’y a pas de problème ; nous avons déjà enseigné la science du Vajroli Mudra dans l’oeuvre intitulée « La Transformation Radicale » par E.V.Q. Nous avons indiqué ce qu’est le Vajroli Mudra ; je crois qu’avec le Vajroli Mudra, les jeunes peuvent transmuter leurs énergies créatrices.

Je ne veux pas dire qu’avec le Vajroli Mudra, la jeunesse gnostique révolutionnaire puisse créer les Corps Existentiels Supérieurs de l’Être ; non, je n’affirme pas cela, mais par contre, elle peut transmuter.

Il est évident que pour la création des Corps Existentiels Supérieurs, il est nécessaire qu’il y ait TROIS FORCES : la Positive que possède l’homme, la Négative que possède la femme et la Force Conciliatrice ou Neutralisante qui unit les deux premières ; il y a alors création.

Il ne pourrait jamais y avoir de création si les Trois Forces (Positive, Négative et Neutralisante) ne coïncidaient pas en un point fixe, c’est évident ; une seule force ne peut pas créer, mais on peut transmuter l’Énergie Créatrice au moyen du Vajroli Mudra et ainsi les jeunes conservent leur puissance sexuelle.

Ainsi, ils peuvent aussi utiliser leur Énergie Créatrice pour éveiller leur Conscience. Si, durant le Vajroli Mudra, les jeunes célibataires prient le Serpent Sacré, c’est-à-dire la KUNDALINI dont nous parlent les Hindous (la Divine Mère Cosmique particulière individuelle), D’ÉLIMINER TELLE OU TELLE ERREUR PSYCHOLOGIQUE qu’ils ont bien comprise, ils seront assistés et cette erreur sera réduite en poussière cosmique.

Ainsi, ils se mettent à mourir d’instant en instant, de seconde en seconde, et à mesure qu’ils éradiquent d’eux-mêmes n’importe quel agrégat psychique, l’Essence commence aussi à se désembouteiller. Les différents pourcentages d’Essence qui se libèrent vont provoquer à l’intérieur de nous des EXPÉRIENCES PSYCHIQUES très intéressantes. Finalement, viendra le moment où toute l’Essence désembouteillée fera de nous des Hommes éveillés.

L’Épouse-Prêtresse viendra en son temps et à son heure. Le Père qui est en secret, c’est-à-dire notre Monade particulière, individuelle (celle dont parle Leibniz dans ses oeuvres sur les Monades), en son moment et à son heure, saura qu’il doit nous donner une Épouse-Prêtresse, alors, pourquoi nous préoccuper ? Elle viendra à l’instant précis où nous en aurons besoin ; en cela, il faut être patient et travailler intensément sur nous-mêmes.

Si, à cela, on ajoute que les jeunes travaillent en faveur de l’humanité, qu’ils empoignent la torche du verbe pour incendier le monde, alors, il est évident qu’ils réussiront une avancée extraordinaire, merveilleuse, formidable…

De plus, en travaillant pour l’humanité, nous accumulons du CAPITAL COSMIQUE avec lequel nous pouvons annuler des dettes graves. N’oubliez pas que tout effet a une cause ; si nous voulons modifier un effet, nous devons modifier la cause qui l’a produit.

Les gens veulent cesser de souffrir, mais ils ne se préoccupent pas de MODIFIER LES CAUSES. C’est seulement en modifiant les causes qui provoquent les souffrances qu’on modifie aussi les souffrances, c’est-à-dire qu’elles cessent d’exister.

Ainsi, en travaillant pour l’humanité, nous pouvons modifier les mauvaises causes pour nous créer une vie meilleure. Si nous travaillons pour les autres, nous travaillons pour nous-mêmes. Lorsque nous faisons du bien aux autres, nous le faisons à nous-mêmes, mais si nous ne travaillons pas pour les autres, nous ne travaillons pas non plus pour nous-mêmes. Nous devons nous efforcer d’oeuvrer en faveur d’un monde meilleur, c’est évident.

Ainsi donc, que les jeunes gnostiques célibataires ne s’inquiètent pas tant parce qu’ils n’ont pas de femme, cela leur arrivera en son temps et à son heure. Le Père qui est en secret sait ce dont ils ont besoin et un jour, il leur donnera la Prêtresse qui leur convient.

D. Vénérable Maître, les jeunes (surtout les Gnostiques) peuvent-ils travailler dans le Troisième Facteur, c’est-à-dire donner des conférences dans les écoles, dans les institutions, à propos de la Connaissance gnostique ?

M. Les jeunes gnostiques ONT PLEINEMENT LE DROIT DE PORTER L’ENSEIGNEMENT dans tous les recoins de la Terre, de se présenter dans toutes les salles de classe, dans toutes les académies, dans tous les instituts, de parler devant tous les groupes humains, de se lancer aux quatre coins de la Terre en y portant l’Enseignement ; ils en ont tout à fait le droit et y sont autorisés par le Siège Patriarcal du Mexique.

D. Maître, pourriez-vous donner une orientation à toutes les jeunes femmes gnostiques célibataires qui sont en train de se préparer pour une grande mission, comme celle de servir de Prêtresses ?

M. Les jeunes femmes gnostiques célibataires devront accomplir une très belle mission avec un Mariage Parfait. Il est indéniable qu’elles doivent rechercher des informations ; je considère qu’elles doivent étudier nos oeuvres en profondeur.

J’invite toutes ces soeurs à OEUVRER POUR UN MONDE MEILLEUR. Elles peuvent aussi lutter pour leurs semblables ; elles sont aussi appelées (comme tous les jeunes) à initier une Nouvelle Ère dans l’auguste trône de la pensée. Il est nécessaire que les jeunes femmes célibataires étudient à fond la Sexologie Transcendantale ; j’ai déjà dit qu’elles trouveront une vaste information dans mes livres : « Le Mystère de la Floraison d’Or », « Les Trois Montagnes », etc. Il ne suffit pas qu’elles les lisent, il est nécessaire qu’elles réfléchissent sur ces oeuvres, qu’elles les…